Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

VINGT SEPT FÉVRIER 1976

J’ai 31 ans ce jour là et je siège pour la première fois au Conseil Municipal de Villeneuve d’Ascq comme leader de l’opposition de gauche après avoir emporté les élections municipales partielles.

 

C’est l’épilogue d’une longue crise au sein du Conseil de droite entre le Maire Jean DESMARETS et son premier adjoint, Pierre DEFIVES.

 

Un an plus tard, en mars 77, je serai le candidat naturel de la gauche et je serai élu Maire avant d’être réélu en 1983, en 1989, et en 1995 (avec 67%) et de me retirer en 2001…

 

Et si après 2001 j’ai connu la méchanceté, l’ingratitude voire la cruauté, 25 ans avant, j’avais goûté en ce 27 février 1976 un moment d’émotion sans pareille que je ne suis pas prêt d’oublier.

 

C’est aussi ce jour là que je me suis d’ailleurs fixé un challenge, être élu sans être notable et que je me suis promis une chose, ne pas faire 5 mandats consécutifs de maire.

 

Ce 27 février est depuis resté pour moi une date symbolique :

 

Le 27 février 2000, j’ai annoncé par Lettre ouverte aux Villeneuvois que je ne serai plus candidat au poste de Maire en 2001.

 

Le 27 février 2002, j’ai créé «Rassemblement Citoyen».

 

Le 27 février 2006, j’ai lancé un grand appel au «Rassemblement citoyen pour le changement», pour une véritable alternance politique à gauche en France en 2007 aux élections présidentielles et législatives.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5927