Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

CAUDRON GÉRARD

Si j’avais à le décrire, je parlerais du petit paysan picard qui devint Maire d’une ville nouvelle du Nord, presque par hasard, d’un citoyen effacé et timide qui se transformera en tribun, d’un politique qui a longtemps cru qu’il avait réussi “à faire de la politique autrement”, avant de constater son erreur, d’un gagnant qui, de son propre fait, a perdu mais qui ne veut pas laisser l’image d’un looser, d’un homme enfin qui a cru tout réussir avant de penser avoir tout raté.

 

L’avenir et l’histoire trancheront.

Une chose est sûre : rares sont celles et ceux qui parieraient sur sa disparition de la vie publique.

 

Il y a trop chez lui d’envie d’être UTILE, d’envie d’exister, d’envie de laisser derrière lui, tel un laboureur d’antan un sillon bien droit et bien profond dans une terre bien grasse.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5689