Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

TAPIE BERNARD

Il a commencé par tout gagner, avec l’aide discrète mais efficace de François Mitterrand.

 

Il a fini par tout perdre, allant même jusqu’à la “case prison”. Et ce ne fut que justice…

 

Mais si Bernard Tapie peut être un “perdant” il n’est pas un “looser” et si les circonstances s’y prêtaient, il serait sans doute très vite “en selle” prêt à nouveau à risquer de se brûler les ailes aux chauds rayons du soleil du pouvoir.

 

Je suis sur qu’il en rêve quoiqu’il en dise.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5901