Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

FERMES – ET CHÂTEAUX –

Le territoire Villeneuvois était au départ très rural.

 

Les fermes y étaient donc particulièrement nombreuses : certaines le sont restées, d’autres ont disparu ; il en est qui sont devenues des équipements sociaux, des locaux accueillant des services municipaux, des restaurants, des centres pour handicapés, sans oublier la ferme nature du Héron.

 

Une d’entre-elles est même devenue un château, “le Château de Flers” (Ferme d’En-bas).

C’est d’ailleurs le seul château qui reste après la destruction, il y a longtemps, du Château du Comte de Montalembert (Annappes)… et cela même, si, dans certains quartiers, on a coutume d’appeler “châteaux” toutes les grosses maisons bourgeoises.

 

Ces fermes ont donc donné une histoire et un patrimoine à une Ville nouvelle qui aurait pu en manquer, à l’instar de ses soeurs parisiennes.

 

Si on ajoute un monument superbement réhabilité : la Villa Gabrielle, les nombreuses chapelles et même des calvaires, on comprendra que le maire que je fus n’a jamais hésité à apporter son concours à leurs survies au nom de l’histoire et au nom du patrimoine commun.

 

C’est donc ainsi très naturellement qu’un Parc archéologique municipal a été reconstitué, ne serait ce que pour se rappeler que des Gaulois ont vécu dans le quartier des Près, qu’il y a des traces gallo-romaines un peu partout et le souvenir d’une villa carolingienne sur Annappes.

 

C’est enfin, tout aussi naturellement, que Villeneuve d’Ascq accueille un musée de Plein air de 13 ha et deux moulins à vents typiquement flamands et leur musée…

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5755