Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

PRODI ROMANO

Allez donc comprendre pourquoi, moi qui aime tant l’Italie et les italiens, l’Italie, un pays où Romano PRODI a su redonner des couleurs à la gauche, un Romano PRODI, Président de Commission européenne qui, à Bruxelles, a succédé à un Jaques SANTER un peu pâle, et un PRODI qui demain a de bonnes chances de battre Silvio BERLUSCONI qui, lui, représente tout ce que je n’aime pas en politique, malgré tout cela… oui…, je l’avoue, je n’ai jamais eu de sympathie pour lui.

 

Je l’ai toujours trouvé timoré et peu convainquant.

 

Il est aujourd’hui pour moi, à son corps défendant sans doute, largement responsable de l’enlisement européen et de l’arrivée à sa place du sémillant libéral José Manuel BARROSO.

 

En 2004, après la Présidence DELORS de 1989, les commissaires CRESSON et de SILGY en 1994, les commissaires LAMY et BARNIER en 1999, nous n’avons plus aujourd’hui qu’un commissaire aux transports, Jacques BARROT et la France n’a même pas eu de candidat à la Présidence de la Commission européenne.

 

Romano PRODI n’y est sans doute pour rien, mais son nom est, pour moi, associé à notre déclin.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5865