Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

(LE) TERRORISME

Les terribles évènements du 11 septembre 2001 à New York et à Washington ont donné un violent “coup de projecteur” sur un grave phénomène qui, pourtant, n’était pas nouveau : le terrorisme !

 

L’émotion sur la planète entière a été considérable.

 

Quelques temps après, l’émotion estompée, l’Amérique a entrepris de montrer qu’elle saurait faire respecter sa puissance, et, un peu partout dans le monde, chacun s’est mis à “disserter” sur les causes du terrorisme.

 

L’extrême-droite a d’ailleurs très vite retrouvé son antisémitisme primaire et dans certains rangs de la gauche il est de bon ton de faire du terrorisme une des conséquences de la mondialisation et du sous-développement.

 

Je le dis sans ambages : c’est une perversion de l’esprit !

 

La principale caractéristique du terrorisme et son principal moteur consistent, pour un groupe minoritaire et sans scrupule, à imposer ses idées et son pouvoir par la violence et par la peur !

 

Et il ne faut pas confondre les causes et les moyens. Les chefs terroristes, où qu’ils soient, et quel qu’ils soient, ont besoin de moyens pour arriver à leurs fins :

– de l’argent, d’abord, qu’ils obtiennent par racket, criminalité, fortunes personnelles, trafic de drogue, pétrodollars…

– des troupes qu’ils vont chercher dans les milieux fragiles en jouant sur le nationalisme, la religion, l’ambition, le rêve, la revanche, la pauvreté ou le désespoir…

– la terreur qu’ils imposent aux démocraties et à leurs citoyens mal préparés à résister… et toujours prêts à négocier des compromis….

 

Souvenons-nous de tous ces mouvements et actions terroristes au cours de ces dernières années en Allemagne, en Italie, en Corse, en Irlande, au Pays Basque, sans oublier les massacres des J.O de Munich et les attentats-suicides de Tel Aviv, et maintenant, les réseaux du milliardaire fondamentaliste BEN LADEN et les massacres quotidiens en IRAK.

 

Toutes ces actions ont un point commun : détruire les systèmes démocratiques par la terreur.

 

Il faut en être conscient si on veut vraiment éradiquer ce terrorisme et surtout il ne faut jamais lui chercher des excuses.

 

Il n’en a pas !

Tout juste faut-il essayer d’éviter de lui donner des prétextes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5907