Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

PCRD 6ÈME

Ce fut mon dernier grand rapport au Parlement Européen préparé, présenté et voté en 2001 et 2002.

 

La Recherche, c’est en effet la troisième politique européenne par ordre d’importance budgétaire.

 

Le 6ème Programme Cadre de Recherche, c’est, 17,5 milliards d’euros, derrière la politique agricole et les fonds régionaux.

 

Le 6ème PCRD, ce sera pour moi un an et demi de travail, et plus de 200 réunions.

 

C’est surtout l’exemple type d’un rapport qu’on ne peut élaborer et faire adopter qu’en écoutant les autres : la commission européenne et son commissaire Philippe Busquin, les Ministres des 15 d’alors, tous les groupes politiques du Parlement européen et leurs “shadow rapporteurs“.

 

Son point dur : la recherche sur les cellules embryonnaires

 

Son dossier chaud : le nucléaire

 

Une difficulté récurrente : donner sa part à chacun tout en faisant progresser l’ensemble, dans le bon sens, et en assurant les évolutions nécessaires.

 

Avec Philippe Busquin mais aussi avec mes collègues parlementaires, nous avons mis le pied à l’étrier de « l’Espace Européen de la Recherche ».

 

Nous avons tenu les délais fixés, trouvé des solutions originales, lancé ITER et la fusion, mieux aidé le développement durable.

 

Le 6ème PCRD restera une de mes plus grandes fiertés.

 

“Cerise sur le gâteau”, je serai, dans la foulée, le concepteur du premier programme en application de l’article169 pour lutter contre la paludisme, la tuberculose, et le SIDA avec un budget de 600 millions d’euros pour les pays du sud.

 

La taxe créée aujourd’hui par la France sur les billets d’avion a un objet comparable. Mais quand on mesure l’état sanitaire de l’Afrique, on voit qu’on est loin du compte.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5847