Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

QUATORZE JUILLET 1984

Plus exactement, 13 juillet en soirée puisqu’à Villeneuve d’Ascq la fête a toujours lieu dans la nuit du 13 au 14. Le feu d’artifice tiré en Centre Ville est terminé. Une fusé défectueuse n’a pu être utilisée. Elle a été placée dans le garage de l’Hôtel de Ville.

 

Le responsable du comité des fêtes la manipule pour essayer de comprendre des jeunes sont arrivés. L’obus explose ! Un d’entre eux est tué. Il s’appelait Pascal LAHOUSSE. C’était un joueur du Hand-ball club Villeneuvois, le HBCV. Ses copains sont blessés.

 

C’est le drame ! C’est l’horreur !

 

Pour juillet 1985, c’est décidé : on ne tirera plus de feux d’artifice à Villeneuve d’Ascq !

 

Alors Monsieur Jean Lahousse, le père de Pascal, dépassant sa douleur décide de créer une Association, l’ANUFA, qui formera les artificiers et qui proposera une réglementation française puis européenne.

 

C’est lui qui nous décidera, en 1986, de reprendre nos feux d’artifice qui émerveillent tant, chaque année, les petits comme les grands… mais en prenant des mesures de sécurité strictes pour éviter de nouveaux drames à Villeneuve d’Ascq mais aussi ailleurs.

 

Depuis, au nom de Pascal, que de vies sans doute épargnées un peu partout en France à l’heure des fêtes.

 

L’ANUFA vient de fêter ses 20 ans.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5867