Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

RADIOS LIBRES

La seule fois où j’ai eu affaire à la justice, à l’époque on ne parlait pas de mise en examen mais d’inculpation, ce fut en 1980 pour “complicité dans le non-respect du monopole de radio diffusion”.

 

Je fus convoqué 2 fois par un juge d’instruction à Amiens. Mon “crime” : une photo de Nord Eclair, quotidien régional, sur laquelle, à l’occasion du Congrès des Villes Nouvelles à Villeneuve d’Ascq, Radio Lille (radio libre) apparaissait lors de notre conférence de presse de clôture.

 

Je me suis rendu à la première convocation.

 

Je n’ai pas répondu à la seconde.

 

L’affaire tourna court en 1981 avec l’élection du président Mitterrand qui autorisa les radios libres dont la plupart disparurent au profit de radios privées commerciales, à l’exception notable de Radio-Campus (première “vraie” radio libre) à Villeneuve d’Ascq.

 

Les poursuites engagées cessèrent et contrairement à d’autres, je n’ai plus jamais eu affaire à la justice.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5875