Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

AUTOGESTION

A l’aube des Villes Nouvelles, on parlait et on rêvait beaucoup d’autogestion sans toujours savoir d’ailleurs ce que cela recouvrait réellement dans une économie de marché.

 

Il restera néanmoins sur Villeneuve d’Ascq deux structures que l’on a appelé « habitat autogéré groupé ».

 

Des familles ont conçu, ont fait construire ou ont construit ensemble des logements avec des locaux communs pour leur vie collective, des services communs et des salles de jeux pour leurs enfants.

 

Cela a bien fonctionné… et cela fonctionne encore… en dépit des poussées d’individualisme, du désintérêt des autorités publiques et, pour le locatif, de “la rigidité” du bailleur.

 

A une autre échelle, on trouve des LCR (locaux collectifs résidentiels) sur toute la ville, gérés par les habitants et aidés financièrement par la commune, un autre exemple de cet esprit autogestionnaire et de l’envie partagée d’une dose de vie collective.

 

Enfin, n’oublions pas l’engagement citoyen dans les centres sociaux, des centres pour beaucoup aujourd’hui menacées.

 

Et pourtant, cela ne coûte pas très cher et cela rapporte gros en terme de lien social et de véritable politique d’action sociale.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5652