Revenir à Comm’ des p’tis coquelicots…

JEUX TRADITIONNELS

Les racines de Villeneuve d’Ascq qui plongent profondément dans les terroirs de Flers, d’Annappes et d’Ascq ont laissé vivre dans la ville des jeux traditionnels qui ont presque disparus du reste de nos régions.

 

Je passe sur les combats de coqs et leur atmosphère si particulière qui n’ont pas survécu aux années 80, pour évoquer le JAVELOT, sorte de grosse et lourde fléchette (j’y ai fait jouer Lionel Jospin au temps de notre jeunesse) et la BOURLE pour laquelle nous avons même reconstruit un équipement sur Ascq : c’est un gros disque qui se lance sur une piste incurvée.

 

Avec l’élevage de chevaux de trait de Monsieur Bonvarlet autour de sa ferme, les activités de la ferme du Héron et même la vie agricole qui a repris dans des fermes qui avaient été expropriées lors des débuts de la Ville nouvelle, on a, là, la plupart des riches éléments de notre culture populaire et de nos traditions.

 

Une des raisons de la réussite de Villeneuve d’Ascq c’est d’avoir su retrouver et mettre en valeur ses racines.

 

Les nouveaux habitants de la Ville nouvelle ne sont ainsi jamais arrivés sur une terre anonyme et sans Histoire… c’est pourquoi sans doute ils sont devenus si rapidement des Villeneuvois.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?page_id=5783