Carnet n°731 du 3 octobre 2022

LA MARCHE EN AVANT

C’est une chanson de Michel Sardou « qui nous parle d’amour » (les vieux mariés) interprétée ce samedi 1er octobre à l’occasion de la très émouvante cérémonie organisée au PALACIUM  en l’honneur de 4 couples qui fêtaient leurs 60 ans de mariage et de 5 couples leurs 50 ans,

qui m’a rappelé une autre chanson du même Michel Sardou, certes beaucoup moins tendre mais tout aussi  » prenante »  , « la marche en avant »,

une chanson de 1973 et un titre pour mon 731ème carnet de ce 3 octobre 2022 qui correspond malheureusement  à des  » situations  » que nous vivons à nouveau en ce moment, une chanson qui nous dit,  je cite    : «  Il faut vaincre et il faut mourir mais plus question de réfléchir… » avant d’ajouter :    » là-bas…, le grand patron ne cédera pas , il est perdu dans ses étoiles, il a foi dans sa baraka… « 

Cette semaine en aura été une bien douloureuse illustration avec, entre autres évènements terribles et angoissants, le massacre par les russes en Ukraine d’une colonne de civils Ukrainiens et surtout  le spectacle donné par Vladimir Poutine sur la Place Rouge à Moscou qui nous a, une fois encore, rappelé ceux d’Adolphe Hitler à Nuremberg … en pire d’ailleurs, avec sa menace renouvelée contre l’occident  d’un cataclysme nucléaire si nous ne cédons pas à sa folie.

Sa folie disais-je… je persiste et je signe, une folie perverse et sauvage d’un individu prêt à tout, y compris à entrainer l’espèce humaine dans sa propre mort .

Alors je le redis : honte à ceux qui l’ont conforté, depuis le 24 février, dans sa dérive mortifère ! , 

à celui qui l’appelait amicalement  » Vladimir  » au téléphone ,  » au son de la voix » d’un Président des États Unis d’alors dans le film « Docteur Folamour » sorti en 1964, 

à ceux qui, dans le monde politique français, lui ont trouvé des « excuses « , voire qui continuent à lui en trouver,

à tous ceux et toutes celles, enfin, qui ont oublié les accords de Munich des 29 et 30 septembre 1938 quand le Français Daladier et le Britannique Chamberlain, acceptaient  » l’annexion  » (et oui déjà…) de la région Tchécoslovaque des Sudètes par Hitler, l’amputant ainsi de 41 000 km2 et de 5 millions d’habitants, ce qui conduisit Winston Churchill à leur dire : «  vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre « .

J’en connais dont  » les oreilles devraient siffler… « .

Au demeurant si j’ai pu, envers et contre tout, dès février dernier, mettre sur le même plan Poutine, Hitler…. et Staline, on peut se demander, toujours en référence à 1938 et à 1940 jusqu’en 1945, qui seraient les nouveaux Mussolini ( » encore que « … depuis une semaine…), Pétain (sans nécessairement faire référence à son âge), Laval… et bien d’autres ( et là, il n’en manquerait pas).

Une chose pour moi reste sûre : il ne faut jamais céder et ne jamais faire preuve de lâchetéc’est le meilleur moyen d’éviter le pire.  

Rappelons-nous, pour s’en convaincre, la crise des missiles de Cuba d’octobre 1962 quand le monde passa à 2 doigts d’une guerre nucléaire… que nous évitèrent la résistance de JF Kennedy et  » l’intelligence  » de Nikita Khrouchtchev.

Oui, « la marche en avant » de Vladimir Poutine que des citoyens Russes, en nombre croissant, commencent à « regretter » en n’étant peut-être plus très loin de se  » rebeller  » et ce, sur un ton et des formes sans doute plus durs que Michel Sardou voire de Graeme Allwright dans sa chanson  » Jusqu’à la ceinture  » que je conseille aussi à chacun(e) de réécouter…

« La marche en avant » de Vladimir Poutine, mais pas que…, 

et cela même si d’autres, parmi les exemples et illustrations de ce titre, ne sont heureusement pas comparables dans leurs gravités immédiates.

On peut, à cet effet, parler de  » Marche en avant  » du Président Macron avec sa volonté sinon son obsession de bousculer les régimes des retraites, un Président Macron qui a menacé les députés de  » dissolution de l’Assemblée Nationale « , son arme constitutionnelle  » ultime  » pour arriver à ses fins, une arme cependant qui n’est pas non plus dépourvue de risques  » d’effets en retour  » pour lui et les siens si les citoyens confirmaient leurs choix de juin dernier, voire les amplifiaient…

« La marche en avant » de Madame Rousseau pour « toujours plus » faire parler d’elle, allant, ai-je lu, jusqu’à dire à Charlie Hebdo qui l’avait caricaturée : « Vous êtes devenu un torchon ! » (sic).

Sans lien direct, (je suppose et j’espère)  » la marche en avant  » du côté islamiste… quand cette semaine j’ai pu lire que les dirigeants du  » Centre Islamiste Villeneuvois  » (que je dois à l’intérim de 2001 à 2008) m’attaquait en justice pour avoir refusé une forte extension du  » Centre Islamiste « , une extension de 1425 m2 en plus des 2261 m2 existants soit + 63%, un refus que j’assume complètement car si, pour moi, une mosquée est tout aussi légitime qu’une église, un temple ou une synagogue pour pratiquer un culte, il n’en est pas tout à fait de même pour des  » locaux qui ont une autre destination que la prière « …

« La marche en avant » enfin, pour aujourd’hui, pour ce qui est de la dégradation environnementale quand, pour réduire pense-t-on, les effets de la crise énergétique, des mesures sont prises par certains États qui accroissent la crise environnementale, par exemple en remettant en fonctionnement des centrales à charbon hyper polluantes …

Et je ne reviendrai pas, en ce lundi 3 octobre, sur  » la marche en avant « … en terme de crise sanitaire avec une 8ème vague du Covid et l’appel à une nouvelle vaccination (après les 4 déjà plus ou moins imposées) et ce, avec « un nouveau vaccin »… sans compter les millions de doses que j’ai lu « destinées à être détruites » …   ! ? 

Tout cela crée partout des situations et des ambiances pour beaucoup  » détestables  » avec en vrac : 

la situation politique italienne, la grogne en Grande-Bretagne, les  » réserves  » légitimes qui s’expriment sur la Coupe du Monde de football au Qatar, les révoltes courageuses des iraniennes et d’iraniens contre « le port du voile obligatoire » réprimées dans le sang, et même, à l’occasion d’une visite de M. Macron à Pau, des CRS, nous dit-on, envoyés chez un couple de riverains « du cortège » pour leur faire enlever de leur fenêtre une affiche, pourtant parfaitement légale, contre la  » réforme des retraites « .

Quel monde ! ….

Heureusement, je le répète, nous avons une jeunesse « prête à en découdre » avec ce triste monde que leurs générations précédentes lui auront laissé…

Elle mérite vraiment que les plus vieux, comme moi, les y aide ce que je continuerai à dire et à faire !

Je terminerai mon 731ème carnet, en ce 3 octobre 2022, par une citation de Périclès, un homme d’État, orateur et fin stratège athénien, né vers 495 av. J.C. et mort en 429 av. J.C.,

une citation qui le résume bien : 

                        « Il n’est point de Bonheur sans liberté ni de liberté sans courage »,

avec  » un clin d’œil  » , une fois encore renouvelé , à Guillaume Apollinaire

                       « Il est grand temps de rallumer les étoiles » !

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8784