Carnet n°730 du 26 septembre 2022

Le monde est fou, le monde marche à l’envers

C’est en écoutant avec mélancolie sur un de mes disques vinyles une chanson interprétée par Jacques Higelin et Brigitte Fontaine que j’avais adorée lors d’une autre de mes vies « cet enfant que je t’avais fait », que m’est revenu le titre d’une autre chanson de ce chanteur hors norme, «  le monde est fou « , qui commence ainsi : «  Le monde est fou, le monde marche à l’envers…, la camarde (autrement dit la mort) en tête de la parade…  »  , un titre et ses premières paroles qui malheureusement illustrent trop parfaitement ce que nous vivons en cette année 2022 et donc un titre que j’ai retenu pour mon 730 -ème carnet.

Un monde fou, un monde qui marche à l’envers avec un Vladimir Poutine « ce fou pervers et criminel » qui ressemble chaque jour davantage à l’Adolphe Hitler dans le film « la chute » (qu’on a pu revoir sur ARTE)… l’arme atomique sous son doigt en plus…

Un Poutine qui essaye de mobiliser 300 000 hommes, sinon plus s’il le peut, prélevés dans un  » vivier  » d’un million, pour sa soi-disant opération Ukrainienne en y ajoutant la menace de bombes atomiques  » tactiques  » ce qui, sans aucun doute, mettrait le feu à la planète entière, une planète qui pourtant n’a pas besoin de cela pour aller à sa perte vu sa dégradation environnementale accélérée si on ne prend pas les mesures pour la stopper, ce qui veut dire aussi, dans ces 2 cas, de mettre fin à une mondialisation qui en est la première cause avec son lot de profits abyssaux insensés pour les plus riches et les plus puissants, une inflation qui appauvrit sinon terrasse les plus pauvres et les plus fragiles tout comme le feront les pénuries annoncées…

Oui vraiment, « le monde est fou, le monde marche à l’envers », ce qui nous fait revenir, en pire peut-être85 ans en arrière en Europe, avec Hitler, Mussolini et leurs complices, sinon à plus de 104 ans avec ce que j’ai pu  » ressentir à nouveau »  en revisitant  vendredi dernier,  » le Chemin des Dames  » qui vit des centaines de milliers d’hommes « s’étriper » (au sens propre du terme) … un Chemin des Dames près de Laon qui, même avec une végétation luxuriante revenue, nous les rappelle à travers des ruines comme celles de l’Abbaye de Vauclair fondée en 1134 et détruite en 1917…

Si on ajoute à cela un COVID qui explose à nouveau malgré les vaccinations massives avec même, à la clef semble-t-il, des variants beaucoup plus dangereux qui « pointent » dont un en Russie…

Oui le monde du 21ème siècle est fou tout comme celui du 20ème siècle et il marche à l’envers en direction de siècles beaucoup plus éloignés qui connurent la peste noire comme nous l’a rappelé « le septième sceau », avec en Europe une population qui s’est alors réduite d’un tiers…

Si j’ajoute enfin, et cela en est largement une des conséquences parmi les pires, les néo fascistes mussoliniens qui gagnent les élections en Italie, de néo-nazis qui percent en Suède, renforçant ainsi en Europe, aux côtés d’un Poutine qui les « couvent  » et d’un Erdogan qui les guettent, Orban en Hongrie et Morawiecki en Pologne…, oui, vraiment, le monde est fou et surtout « le monde marche à l’envers ».

Et dans les autres pays me dira-t-on ? clairement, ce n’est pas plus rassurant même si on en est pas encore au stade des pays précédemment cités.

En France même, à côté d’une  » macronie à la godille », l’extrême droite attend son heure en  » se léchant les babines  » tandis que les populistes LFI (que je ne saurais qualifier  » d’extrême gauche  » car ils n’ont rien de gauche pour beaucoup d’entre eux) connaissent des  » soubresauts plus que médiocres  » au son  » d’ailleurs aussi, chez  les verts (qui n’ont plus grand chose d’écologistes), d’une Madame Rousseau  » qui n’en rate pas une  » pour faire parler d’elle…

Oui, en France aussi et même si c’est moins grave, « le monde est fou » et le monde politique semble vouloir nous faire revenir à la 4ème République… en pire vu qu’alors la proximité de la guerre 39-45 nous protégeait du fascisme et du nazisme…

Heureusement il y a Johanna Rolland maire de Nantes et Présidente de France Urbaine qui fait preuve d’un talent porteur d’espoirs pour l’avenir (aux côtés, sur le plan national, de Carole Delga Présidente de la Région Midi Pyrénées, de Stephane Le Foll, de Bernard Cazeneuve et de bien d’autres, y compris encore  » discrets  » face à la machinerie   d’Olivier Faure …)

« Si Dieu »…. et Poutine  » nous prêtent vie « …. (comme on dit), elles et ils constituent des perspectivesintéressantes en vue de 2027 pour éviter Le Pen ou (et)  » un des garde rouge  » de Mélenchon alliés aux populistes et intégristes (y compris religieux)….

Heureusement, disais-je et dirai-je aussi, qu’à Villeneuve d’Ascq nous avons une majorité qui « bosse », une majorité multiple, en dehors d’oppositions aussi inexistantes sur les terrains Villeneuvois que médiocres sinon mensongers dans leurs discours, une majorité qui continue à construire une grande Ville rayonnante, attractive, verte, jeune, sportive, culturelle, universitaire, nourricière, citoyenne …, somme toute une ville qui montre ce que pourrait être partout « la Ville de demain ».

Alors on me dira : que reste-t-il encore à faire dans « un monde fou qui marche à l’envers » ?

D’abord, je le répète régulièrement : le seul combat qui soit perdu d’avance est celui qu’on ne mène pas … ! et c’est pourquoi j’en appelle, tout aussi régulièrement, à chacune et à chacun en leur et vous disant que : « Résister se conjugue au Présent ».

Ensuite et surtout parce que, à l’image de la vie dont on sait qu’elle a une fin car on est tous mortels, il faut vivre (et on vit)  comme si on était immortels…

Et c’est pourquoi durant la semaine écoulée, jeudi et vendredi matin j’ai participé aux « Journées de France Urbaine » à Reims avec près d’un millier de représentant(e)s des Grandes Ville de France pour réfléchir à notre avenir et, presque toutes étiquettes politiques confondues, pour sauver les communes qui sont  » la base première  » de notre Démocratie et de notre République envers et contre une technocratie parisienne aujourd’hui macroniste… mais pas que…, une technocratie qui fait reculer la décentralisation mise en place par François Mitterrand et Gaston Deferre, voire pour nous mener à une agonie certes accompagnée de  soins palliatifs .

Quelle image significative lors de  » la table ronde  » sur les finances locales de voir face à 3 représentant(e)s des « oppositions », 2 macronistes… l’un maire et l’autre ex ministre tous deux ex PS …. ! ….

Cette majorité fait ma fierté dans sa diversité et son pluralisme qui constituent  » les clefs du succès « … même quand je ne serai plus là.

Elle m’aide à tenir le coup dans la tourmente et les difficultés de tous ordres face à un État qui est incapable de remplir ses missions en matière de sécurité et de lutte contre les désordres, par exemple des Roms et des Gens du voyage…

Incapacité ou volonté de nuire de la part de ses représentants : il ne se passe pas un jour sans que je m’en pose la question… et j’avoue même si je ne décolère pas que je préférerai que ce soit davantage  » une volonté de nuire  » qu’une « incapacité » dans le monde si dangereux que nous vivons…

Au demeurant, je crains que ce soit les deux : incapacité de l’État en ces matières (et pas que) et volonté de nuire à une ville dont les élu(e)s ne leurs sont pas soumis…

        Mais je terminerai quand mème, une fois encore avec une citation de Sénèque qui nous disait il y a près de deux millénaires :   

« C’est quand on n’a plus rien à espérer qu’il ne faut désespérer de rien »

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8777