Carnet n°712 du 23 mai 2022

« Tournez manège ! »

Pour que ce soit bien clair, je veux d’entrée le préciser, si j’ai retenu ce titre « Tournez manège » pour mon 712ème carnet de ce lundi 23 mai 2022, cela n’a rien à voir avec une émission de TF1 des années 1985 à 1993 qui porta ce nom.

C’est simplement parce ce que nous vivons dans tous les domaines en ce moment s’apparente à « un manège de chevaux de bois » sur lesquels sont perchés des hommes, des femmes voire des évènements qui montent et qui descendent au rythme d’un manège qui s’emballe ou se ralentit au gré des calendriers, des pulsions humaines, de leurs ambitions ou tout simplement de hasards…

Ce n’est pas nouveau mais cette semaine tout particulièrement n’en a pas manqué, c’est le moins qu’on puisse dire… et ce ne semble pas être fini.

« A tout seigneur tout honneur » même si c’est loin d’être le plus important, avec la nomination de Madame Elisabeth Borne il y a une semaine le lundi 16 mai dans l’après-midi suivie, 4 jours plus tard, de l’annonce de son gouvernement, le tout donc près d’un mois après la réélection du Président Macron le 24 avril dernier,

on a eu la parfaite illustration de ce manège avec des « noms » qu’on a vu monter, puis descendre avant de remonter tandis que certains montaient « en cours de tour de manège » alors que d’autres en descendaient…. (ce qui, sur un vrai manège, n’est vraiment pas recommandé sinon interdit).

Finalement quand le manège a semblé s’être enfin arrêté ce vendredi 20 mai vers 17h (après donc près d’un mois à tourner … ), on a retrouvé à peu près les mêmes qui s’y trouvaient au départ, y compris certain(e)s qu’on avait vu descendre à un moment donné, tandis que d’autres étaient montés avec eux au tout dernier moment… 

Je n’en dirai pas plus à ce stade , ce gouvernement n’étant qu’un « gouvernement intérimaire » dans l’attente des élections législatives des 12 et 19 juin prochains ,

pas plus disais je sinon quand même que personne n’a pu ne pas remarquer l’absence dans ce gouvernement d’un(e) véritable marqueur laïc… c’est aussi  « le moins qu’on puisse dire »…

A suivre donc avant de voir si en juin , voire avant , « cette dérive » s’aggravera ou se corrigera….

Avec Monsieur Macron « on sait qu’on n’sait jamais » comme l’a chanté Jean Gabin.

« Tournez manège » en macronie…, mais aussi « Tournez manège » chez les NUPES de Monsieur Mélenchon…. dont j’éviterai d’en donner des illustrations m’étant déjà exprimé sur ce que j’en pense en tant qu’homme et social démocrate viscéralement attaché à mes valeurs laïques et Républicaines, anti communautariste, attaché à ma patrie tout en étant profondément européen….

Je rappellerais simplement à M. Mélenchon qui fait semblant de croire le contraire, tandis que ses « gardes rouges » en sont persuadés que son accession au poste de Premier Ministre impliquerait que la NUPES ait à l’Assemblée Nationale au moins 289 député(e)s prêts à voter pour lui, soit une majorité absolue vu que c’est le Président Macron qui décide de son gouvernement, sachant que pour les macronistes « en renaissance » une majorité relative suffirait puisque pour renverser un gouvernement n’ayant pas la majorité absolue il faudrait qu’une motion de censure soit rédigée et votée dans les même termes par les NUPES et les groupes d’extrême droite. 

Certain(e)s peut-être en rêvent … mais pas moi bien sûr ni même tous les N(D)UPES… à ma connaissance .

Alors « Tournez manège » mesdames et messieurs les candidats…montez et descendez ….

A l’arrivée, cela m’étonnerait qu’il y ait beaucoup de surprises, bien moins certainement que « ce qui se passera après dans les rues  » vues les angoisses et les colères populaires qui couvent… et qui sont d’ores et déjà « palpables ».

En attendant Mesdames et Messieurs les Ministres faites vite votre travail malgré les échéances électorales  car les problèmes et  les misères n’attendent pas . 

Méditez à titre d’exemple ces mots de Patrick Pelloux :

« L’été va être atroce dans les hôpitaux ».

Quant aux candidats de notre 2ème circonscription du Nord.

A l’un je dis : soyez enfin, si vous êtes réélu, à l’écoute, en présence et en relais de votre territoire pour traduire au niveau de l’État en termes de propositions et d’actions des solutions à nos problèmes quotidiens qui, en matière de sécurité, de désordres, d’urbanisme, de logement et de pouvoir d’achat, etc. … dépendent de l’État et donc en partie des députés, ce que je n’ai que trop peu retrouvé dans votre bilan 2017 -2022 distribué aux citoyen(ne)s.

A l’autre qui représente maintenant la « macronie », vous engagez-vous, si vous êtes élu, à défendre tout votre territoire et à appuyer nos colères y compris contre le Préfet et les ministres pour une réelle égalité Républicaine entre les villes, leurs populations et leurs élus ?

Quant à la candidate LR, mes seules questions seront : où êtes-vous ? avec qui ? et pour quoi faire après le 19 juin ?

Une chose est sûre : quand je vois ce qui se passe, ce qui se dit, ce qui se vote dans les oppositions au sein du Conseil Municipal de Villeneuve d’Ascq, on a plutôt le sentiment d’ « un manège qui tourne fou », sur lequel on ne sait plus « qui est qui et pourquoi » ? sinon quand les LR, les macronistes, les verts, les insoumis et les divers  ex-ceci  ou  ex- cela  se retrouvent sur une position commune d’hostilité à la majorité municipale  .

Beaucoup plus gravement, durant la semaine écoulée, « Tournez manège » en Ukraine et chez Poutine avec « des hauts et des bas » des 2 côtés, des victoires qui n’en sont pas vraiment et des défaites qui sont niées sans oublier  des crimes de guerre à répétition , des civils massacrés et toujours à la clé… « le risque du pire » avec  l’élargissement de la guerre  en termes de pays concernés et d’armes utilisées .

Tout aussi gravement, « le virus du Covid toujours en embuscade » pour nous ré- envahir à coup de variants avec non loin de lui le virus de « la variole du singe » dont on ne sait pas encore trop ce qu’il recouvre à l’image de la Covid à ses débuts, fin 2019 en Chine.

« Tournez manège »…. à coups de négations du pouvoir malgrédes alertes du monde médical et des urgentistes qui nous prédisent un  « été atroce »…

Que tous les nouveaux nominés par « l’Elysée », profitent donc des privilèges et des Palais de la République… tant qu’ils en ont la possibilité….

De toutes manières, à tous les niveaux et dans tous les domaines  » les temps sont comptés  » pour nous tous certes et particulièrement pour eux.

Ils sont montés sur « le radeau de la méduse »

         Pas étonnant que d’autres, plus malins ou moins arrivistes, s’y soient refusés d’où la longueur des tours de manège qui ont duré du 24 avril aux 16 et 20 mai !

Que dire de plus en ces journées de crises qui en annoncent de plus graves encore en termes guerriers, environnementaux, économiques, sociaux, sociétaux qu’accompagnent des misères et des violences ?

Que dire de plus ? sinon restons debout 

avec Albert Camus :

« Plutôt mourir debout que de vivre à genoux  »

et à l’intention de nos dirigeants actuels tout autant qu’à ceux qui rêvent de les remplacer :

« Toute forme de mépris, si elle intervient en politique prépare ou instaure le fascisme ».

(à méditer sans modération)

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8647