Carnet n°711 du 16 mai 2022

« Le Temps des Retrouvailles »

La semaine du 9 mai qui s’achève en ce lundi 16 mai 2022 aurait pu me donner bien des raisons de m’exprimer très longuement ce matin sur moultes sujets politiques mondiaux, européens, français voire locaux, 

entre une guerre d’agression de l’Ukraine par Vladimir Poutine et les siens, ses crimes et ses menaces d’une 3ème guerre mondiale nucléaire, 

les demandes qui en résultent de la Finlande et de la Suède d’entrer dans l’OTAN, 

une large mobilisation de l’Union Européenne en lien avec les États-Unis pour y faire face, 

des foyers d’agitations qui s’allument ou se réallument en Afrique, au Moyen Orient et ailleurs,

des crises économiques mondiales, européennes, françaises qui s’aggravent de manières exponentielles avec des pénuries mortelles et des hausses de prix qui vont atteindre les plus de 10%,

des pollutions qui en résultent ici et là avec, à la clé, notre survie même dans les prochaines décennies s’il n’y a pas eu d’ici là l’apocalypse que semble rêver le dictateur Russe (qui est bien dans la lignée de Hitler et de Staline) et si on ne prend pas les décisions courageuses vitales à tous les niveaux qui s’imposent…

Si on ajoute, plus près de nous en France, un Président qui a semblé vouloir  » jouer  » avec les citoyens que nous sommes avec ses petites phrases sur son ou sa futur(e) Premier(e) Ministre, un faux, inutile et dérisoire « suspense » entre quelques femmes venues du PS, des LR voire de la droite la plus conservatrice et réactionnaire qui ne seront que ses  » collaboratrices  » ,

un Jean Luc Mélenchon qui éprouve une jouissance aveuglante à la vue de l’état de ses partenaires N(D)UPES qu’il a asservi et dont certains de ses effets achèveront ce qu’il reste encore de Social-Démocratie Républicaine, Solidaire, Européenne et Laïque,

avec, certes encore masqués, des mouvements de révoltes populaires qui se préparent à essayer de « prendre des Bastilles » (car comme le disait une chanson d’un autre temps : « chauffe un marron, ça l’fait péter »),

quand « le reste à vivre » d’une grande majorité de citoyen(ne)s « fond comme neige au soleil »,

tandis que des yachts  » hantent » les ports de plaisance de la Méditerranée et d’ailleurs, des yachts dont les prix se comptent en centaines de millions d’euros voire en milliards nous dit-on pour certains…, (des yachts d’amis de Poutine, d’États financeurs de l’islamisme… mais pas que…).

Oui on le voit, j’aurais pu consacrer tout mon 711ème carnet à ses sujets en n’oubliant pas de dire ce que je pense aussi de ceux qui sollicitent aujourd’hui mon soutien aux législatives après 5 ans de silence pour l’un et des années d’attitudes plus que négatives vis-à-vis de Villeneuve d’Ascq pour l’autre…

J’ai préféré, car il n’est pas interdit non plus  » de se faire du bien « , écrire un carnet tout en couleurs, en activités associatives festives, en chaleurs communicatives, en contacts citoyens et humains souriants,

le tout résumé en un titre « Le temps des retrouvailles » après aussi un an et demi de pandémie COVID, de confinements et de semi-confinements, une pandémie dont  » certains  » commencent à nous dire qu’elle pourrait reprendre en septembre, voire plus tôt dès cet été,

une raison de plus « de faire comme-ci » et de ne pas « bouder son plaisir » après une belle semaine animée dans tous les domaines et particulièrement ensoleillée, 

avec la longue liste qui va suivre va nous le rappeler , nous le démontrer et nous l’illustrer :

–       Concert de printemps des anciens de l’Université

–       Exposition sur l’esclavage et le bagne

–       La tournée universitaire des choristes-étudiants

–       Le merveilleux et émouvant concert à l’Espace Concorde pour et en soutien de l’Ukraine

–       L’exposition « Annette Messager » au LAM dans le cadre d’Utopia

–       Une animation  » jeux flamands  » de l’office de tourisme au Château de Flers

–       Une exposition sur le thème « Du cœur à l’ouvrage » dans l’intimité du travail des archéologues

–       Le challenge Handisport 2022 organisé par l’Office Municipal des Sports

–       Un triathlon scolaire au Centre nautique Babylone,

–       Le salon des « jeunes d’avenir des hauts de France » au Grand Stade

–       Un concert de Rock Fiction au Kino

–       Le don du sang durant toute une journée à l’Espace Concorde

–       La Fête du quartier Flers Sart

–       Une soirée « Apéro Jazz » organisée par l’Amicale Laïque d’Ascq

–       La grande Braderie du quartier de la Résidence

–       Une journée festive du centre social Cocteau « ça roule à la Cousinerie »

–       Une balade naturaliste pour la protection des oiseaux au Héron

–       Des braderies dans la bibliothèque de Flers Bourg et dans la « bibliothèque pour tous »

–       La Nuit des Musées dans tous nos musées ce samedi 14 mai

–       Un concert « Quatuor en Liberté »

–       Le « vide grenier de la Grenouille » sur Flers Sart organisé par l’Amicale Laïque Pasteur Jean Jaurès

–       La braderie du printemps à l’école Pierre et Marie Curie

–       Le marché du CIVAM à la Ferme du Héron

–       La journée des « Tchtiots » au Musée de Plein Air

–       L’AG du Jeune Ensemble Harmonique

–       Le « thé dansant » à l’Espace Concorde de l’Amicale des donneurs de sang bénévole

–       Des matches parmi lesquels la belle victoire de nos nanas en rugby du LMRCV.

Oui cette semaine et ce week-end méritaient bien l’appellation de « Temps des Retrouvailles » !

Si j’ajoute, pour ce qui me concerne, une longue promenade de plus de 10 kms à pied le long du Héron entre le lac, les fermes, le bois des Marchenelles, le verger conservatoire, la réserve naturelle, le Pavillon de Chasse, la Ferme Bonvarlet et ses célèbres chevaux,

autant d’occasion, sous un soleil écrasant de faire des photos dont certaines illustrent aujourd’hui mon carnet…,

oui ce fut bien « le temps des retrouvailles » pour se redonner un peu de moral après bien des angoisses et des souffrances et ce, pour affronter un avenir « plus qu’incertain »…

Et de repenser en cet instant à cette citation d’Albert Camus :

« Les humains sont des créatures qui passent leurs vies à se convaincre que leur existence n’est pas absurde »,

en me disant que je suis vraiment « un être humain » ,

 ajoutant avec Guillaume Apollinaire :

« … comme une petite lueur au loin dans la forêt » ,

sans oublier d’adresser à Poutine cette condamnation venue du fond du temps de Victor Hugo :

« La paix est la vertu d’une civilisation. La guerre est son crime »

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8633