Carnet n°700 du 28 février 2022

« UN CHIFFRE ET 7 LETTRES »

En ce lundi 28 février 2022, après une semaine comme le monde et l’Europe n’en avaient pas connue depuis très longtemps, j’avoue l’angoisse qui m’a saisi quand j’ai pris mon stylo-plume, assis à mon bureau devant une dizaine de feuilles blanche. 

J’ai même alors failli renoncer à écrire aujourd’hui ce 700ème carnet jusqu’à ce que je relise une citation d’Albert Camus qui m’a interpelé une fois encore :

    « La guerre apprend à tout perdre et à devenir ce que l’on n’est pas »…, 

une citation que j’ai alors pensé prendre pour titre à l’issu d’une semaine qui a vu Mr Poutine envoyer son armée en Ukraine ce jeudi 24 février à 4 heures du matin commençant ainsi une guerre européenne dont je disais déjà craindre la proximité dans mon carnet n° 699 de lundi dernier, avant finalement, vue  » l’accélération du temps  » qui m’a déjà conduit à m’exprimer et à me manifester chaque jour depuis  » cette heure maudite « , de choisir un autre titre plus personnel, « un chiffre et 7 lettres », en référence au 27 février, un 27 février qui aura au moins 7 fois jusqu’à hier marqué le cours de ma vie…, convaincu que je suis que les heures et les jours qui viennent me conduiront à m’exprimer encore sur ce drame européen qui nous menace et ce, bien sûr, en décalage complet avec le rythme hebdomadaire de mes carnets.

        27 février, un chiffre  » 27  » suivi des 7 lettres de  » février «  qui auront comptés dans ma vie même si, on s’en doute et heureusement, ils sont loin d’être les seuls.

le 27 février 1945jour de ma naissance dans une petite maison de Royaucourt et Chailvet.

le 27 février 1976, quand j’ai siégé pour la première fois en Conseil Municipal de Villeneuve d’Ascq après avoir gagné une élection partielle à la tête d’une équipe d’Union de la gauche.

le 27 février 2000 et ma lettre distribuée aux Villeneuvois leur annonçant que je ne serai pas candidat au poste de Maire en mars 2001.

le 27 février 2002 avec la création, il y a donc 20 ans, d’un mouvement « Rassemblement Citoyen » destiné à dépasser les clivages et l’enlisement déjà sensible des partis politiques  » classiques  » … ce que personne ne conteste plus en 2022

le 27 février 2006, jour où je prends ma décision d’être à nouveau candidat, pour Villeneuve d’Ascq, à la fonction de Maire en mars 2008.

le 27 février 2012, il y a 10 ans, quand j’enterre, ce jour-là un lundi, mon père décédé à 91 ans 4 jours plus tôt. 

le 27 février 2022 enfin,  c’était hier,  quand, à Laon puis à Royaucourt et Chailvet où je reviens pour  » fêter mon anniversaire », j’apprends sur France Info que le triste sieur Poutine a brandi la menace nucléaire faute sans doute d’avoir réussi à prendre Kiev en 48 ou 72 heures comme il en rêvait …

  Somme toute, un chiffre, 7 lettres et 7 dates qui, à des degrés divers et dans divers sens bien à l’image de la vie, auront, avec d’autres, marqué « mon parcours » de situations personnelles avant celle d’ aujourd’hui européenne et mondiale qui est d’un tel  niveau de gravité qu’il ne saurait être question pour moi de m’arrêter de « servir » …. au moins pour ce qui est de mon propre fait.

En début d’une décennie que je pense être chaque jour davantage « une décennie de tous les périls », une décennie que certains associent à  » la prophétie des Papes de Saint Malachie  » vieille de 900 ans,

après une pandémie comme on n’en avait pas connu depuis 1918 et la grippe espagnole, voire la peste noire au 14ème siècle, dont le taux de mortalité au Moyen Age était de 100%, provoquant ainsi la mort d’un tiers de la population européenne d’alors (c’est comme si le Covid faisait aujourd’hui 200 millions de victimes en Europe)…,

la guerre engagée par le triste sire Poutine en Ukraine, un pays un peu plus grand que la France, nous rappelle les manœuvres d’Hitler à Munich les 29 et 30 septembre 1938 qui avait su « convaincre » la France et la Grande Bretagne de  » son simple et légitime désir  » de sauver les 3 millions d’Allemands des Sudètes, une région devenue Tchèque après la première Guerre mondiale,

avant, moins de 2 ans plus tard, d’occuper la France et une grande partie de l’Europe en 5 semaines, en provoquant plus de 60 millions de morts en moins de 5 ans, l’extermination de multiples civils dont les 6 millions de juifs de l’holocauste.

Certes  » comparaison n’est pas raison  » mais il y a de telles  » convergences comportementales  » sinon caractérielles  qu’on est en droit de s’angoisser et en obligation de ne pas refaire les mêmes erreurs.

En ce lundi 28 février, à cette heure, il semble que ce soit le cas avec une Amérique qui, heureusement, a écarté Trump, une Chine qui reste  » prudente  » et une Europe surtout qui manifeste une unité qu’on n’aurait pas imaginé.

Sera-ce suffisant pour éviter le pire ? qui peut, en dehors de ce dictateur, ne pas l’espérer y compris du côté du peuple Russe ? 

Difficile de le dire mais pour aider le peuple Ukrainien, si on doit lui fournir des moyens pour assurer sa défense, il faut l’isoler sur le plan international dans tous les domaines et comme nous l’avons fait et faisons depuis jeudi, mobiliser nos opinions publiques pour qu’elles n’ignorent pas ce qui risque de nous arriver si nous ne réagissons pas de manière très ferme et progressive, en n’écartant pas cependant des « voies diplomatiques acceptables pour l’Ukraine ».

Toute faiblesse de notre part ne pourrait que conduire Poutine, comme Hitler en son temps, à poursuivre d’autres conquêtes après l’Ukraine pour l’un, comme l’avait fait Adolph Hitler en Autriche puis en Pologne …

On comprendra que j’en resterai là pour aujourd’hui et que je ne parlerai pas aujourd’hui des manœuvres dérisoires de certain(e)s qui continuent en vue d’élections futures … qui pourtant, si l’Europe s’embrasait… , n’auraient pas lieu !

Alors essayons, durant le temps nécessaire, de transcender nos différences voire nos divergences non pas encore sous la bannière d’une « Union Nationale », un terme trop  » galvaudé « , mais au moins pour s’empêcher de se disputer pour des raisons électoralistes déplacées et ce, en prenant exemple aujourd’hui sur les pays de l’Union Européenne qui, en quelques jours, ont su le faire…(merci et bravo à eux  parmi lesquels la Suède, la Finlande et l’Allemagne ! ).

Oui  » essayons  » et surtout « faisons-le », avec en tête toujours Albert Camus quand il écrivait :

« Je continue à croire que ce monde n’a pas de sens supérieur mais je sais que quelque chose en lui a du sens et c’est l’Homme parce qu’il est le seul à exiger d’en avoir »

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8475