Le pire est-il devant nous ?

Il y a tout juste une semaine, le jeudi 24 février à 4 heures du matin, M. Poutine envoyait ses troupes, chars et canons, envahir l’Ukraine engageant ainsi une guerre européenne contre un État démocratique et un peuple, le peuple ukrainien, qui ne désirait que vivre libre dans un État libre.

Depuis une semaine, l’Ukraine voit ses  villes bombardées et ses pertes humaines se compter en centaines sinon déjà en milliers, des pertes militaires et des citoyen(e)s cruellement massacré(e)s aveuglement.

Cette agression, non pas de la part du peuple Russe dans son ensemble, un peuple qui, pour moi, est un peuple européen, mais de la part d’un dictateur qui se situe résolument dans la lignée d’un Hitler et d’un Staline,

a provoqué une réaction unanime de l’Union Européenne et d’une très grande partie de la communauté internationale.

Des sanctions contre « la Russie de Poutine » et des aides aux Ukrainiens ont été décidées et sont mises en œuvre à tous les niveaux sans faiblesse, chacun étant conscient que si on cède aujourd’hui à Poutine, on se déshonorera et on aura une autre guerre tout aussi ignoble dans les prochains mois.

C’est ce qui s’était passé à Munich en septembre 1938 avec Hitler et l’Europe l’a payé très cher durant les 5 ans qui ont suivi !

Il nous faut donc maintenir la pression sur Poutine et les siens, envers et contre tout, ne céder à aucun chantage et en même temps ne pas fermer la porte à la diplomatie.

A Villeneuve d’Ascq, on a et j’ai engagé, dès le 24 février, toutes les formes de soutiens possibles à notre niveau (rencontre avec l’association des ukrainiens, banderoles de soutiens, manifestation à Lille le samedi 26, des communiqués, de l’aide logistique, un contact avec la Préfecture pour l’accueil de réfugiés etc…)

En France et en Europe notre Président de la République et tous les dirigeants européens ont fait de même dans leurs quasi-unanimité.

Ce sont en effet des démarches, décisions et actions indispensables si on veut contraindre Poutine d’arrêter ses crimes que de lui montrer notre détermination.

Malgré une période électorale en France « qui ne facilite pas les choses », nous devons être rassemblés sur cet objectif qui consiste à tout faire pour retrouver la Paix en Europe dans le respect des libertés en imposant au fauteur de guerre qu’est Mr Poutine l’arrêt de ses crimes contre l’Ukraine ainsi que ses menaces, y compris nucléaires, contre le reste de l’Europe !

C’est, mon combat à mon très modeste niveau, comme Maire et comme « homme politique » avec mes écrits, mes rencontres, les décisions déjà prises et celles à prendre à Villeneuve d’Ascq en fonction de l’évolution de la situation.

Le pire est-il devant nous ? peut-être…, sans doute…  qui sait ?

Mais je sais que le seul moyen qui nous reste d’éviter le pire est de « faire face sans faiblesse par tous les moyens et à tous les niveaux » en nous rassemblant le plus largement possible bien au-delà de nos différences 

C’est trop grave la guerre !

G Caudron

le 3 mars à 14 H

www.gcaudron.org

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8484