Message qui devait être diffusé le 27 février 2022 sur le site internet de la Ville de Villeneuve d’Ascq

Quand j’ai lancé, début janvier,  l’opération « Faîtes un vœu pour Villeneuve d’Ascq en 2022 », en lieu et place de la cérémonie traditionnelle de vœux annulée pour cause de pandémie COVID, 

si la situation était déjà très difficile en ce début 2022 et si les perspectives s’annonçaient très préoccupantes pour le reste de l’année,

je ne savais pas, en fixant au 27 février la date de mon intervention pour en tirer les leçons, que nous serions entrés dans une guerre européenne militaire de part l’invasion de l’Ukraine par M. Poutine assortie d’une guerre économique avec toutes ses conséquences.

On pourrait donc penser aujourd’hui que nos vœux ont un « petit côté dérisoire ».

Pour autant, quand plus de 200 Villeneuvois se sont exprimés comme ils l’ont fait,  je veux les en remercier et même si personne ne sait ce que de quoi demain sera fait, résumer brièvement ce qui ressort de la grande majorité des vœux exprimés en dehors de quelques demandes personnelles bien naturelles en cette occasion :

         « Nous aimons notre Ville, une ville verte, nature, à haut niveau de service public et donc à dimension humaine ! »,

certains de nos concitoyens voulant simplement qu’elle le reste,  d’autres souhaitant que ces dimensions et caractéristiques s’accroissent encore,

ce que je partage, ce que nous avons fait et ce que nous avions l’intention de poursuivre en 2022.

Reste à savoir si ,compte-tenu de la pandémie qui est loin d’être terminée et de la guerre qui vient de commencer en Ukraine et donc en Europe, nous pourrons le faire. Qui à cette heure peut le dire ?

Je n’en dirai donc pas plus aujourd’hui, me proposant d’en dire sans doute davantage quand, dans les prochains jours, voire les prochaines heures ,nous y verrons plus clair.

Au demeurant si quand j’avais fixé cette date du 27 février, j’avais, je l’avoue, un doute sur mon propre calendrier personnel,

aujourd’hui, je suis plus que jamais convaincu que mon expérience de 46 ans au service de ma ville et de mes concitoyen(ne)s, voire mon âge de 77 ans en ce 27 février, sont plutôt des atouts pour faire face avec lucidité et courage à tout ce qui nous attend.

Et c’est pourquoi, en remerciant les Villeneuvois qui m’aident depuis des années et pour certains des décennies, des citoyen(e)s qui, je l’espère, continueront,

en remerciant aussi, à nouveau, ceux qui ont fait un ou des vœux sur notre site et par tout autres moyens,

confirmer que je resterai là,  à leurs côtés, durant les prochains mois, en continuant à donner le meilleur de moi-même.

Plus que jamais en effet, mesdames, messieurs, mes chers concitoyens,

ensemble, soyons rassemblés au-delà de nos différences, pour nous battre pour Villeneuve d’Ascq, pour nous battre pour notre République et notre Démocratie, pour nous battre pour nos valeurs, pour nous battre pour la Paix en étant solidaire avec les Ukrainiens.

Ne cédons, je vous en prie, ni à des chimères, ni à des paniques, ni à des lâchetés car, et  » j’aime à le répéter » :

                                                      « Plus que de prévoir l’avenir, l’important c’est de le construire ! »,

et donc j’y prendrai toute ma place pour tout ce qui dépendra de moi !

Gérard Caudron

le 24 février 2022 à 14H

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8470