Carnet n°649 du 1er mars 2021

« Le mythe de Sisyphe »

Si j’ai emprunté à Albert Camus le titre d’un de ses essais datant de 1942 qui fait parti du « cycle de l’absurde » avec Caligula, l’Étranger et le Malentendu, pour titrer mon 649-éme carnet et même si les temps que nous vivons, assortis des agitations stériles des « Princes qui nous gouvernent », pouvaient entrer sans aucun problème dans « ce cycle de l’absurde »,

c’est davantage Sisyphe en lui-même qui me l’a inspiré, Sisyphe, un personnage de la mythologie grecque surtout connu par un châtiment après avoir déclenché la colère des dieux de l’Olympe, un châtiment infligé par ces dieux consistant à pousser une pierre au sommet d’une montagne d’où elle finit toujours par retomber. Somme toute, une métaphore qui symbolise une tâche interminable, stérile et vaine….

  Certes, depuis bientôt un an, c’est un peu le triste et monotone « spectacle » que nous imposent Monsieur Macron, Monsieur Castex et ceux de leurs ministres « qui existent encore » et j’aurais donc pu m’en tenir là sauf qu’en plus ils ne peuvent cacher une certaine jouissance  à nous condamner à ce même « châtiment », à l’image des dieux de l’Olympe ,en nous imposant des contraintes qui ne débouchent jamais sur rien de positif pour mieux, une fois l’effort fait, nous en imposer d’autres pour tout recommencer, la perversité en la matière consistant à nous rendre, nous les citoyens, responsables des échecs des décisions qu’ils ont pris…

Et ça marche…si on en juge par « des études d’opinion », suffisamment au moins pour qu’ils apparaissent « comme les moins pires »… ou presque….

Quand en plus, comme à Nice ou à Dunkerque, ils font semblant de répondre aux demandes des Maires « en se donnant une semaine de plus  » pour l’étendre à d’autres communes et Métropoles…,c’est tout gagnant pour eux et tout perdant pour ces élus « fiers de croire qu’ils ont été entendus », en oubliant que leurs populations ne leur pardonneront pas les effets négatifs de ces mesures inefficaces qui viennent s’ajouter aux poussées de violences, de délinquances et de criminalité qui sont toutes les résultats de l’incapacité de L’État à remplir en la matière ses devoirs régaliens !

   Je vis maintenant cela tous les jours dans différents quartiers de ma ville même si c’est heureusement encore moins grave à Villeneuve d’Ascq que dans beaucoup de communes « qui font l’actualité » , sans oublier les « bidonvilles Roms » que l’État et son Préfet laissent s’incruster et les intrusions sauvages de soi-disant « gens du voyage » qui « en prennent impunément à leurs aises », sachant que ce sont les élus locaux qui en subiront les conséquences en termes d’impopularité faute de moyens légaux pour y mettre fin !

  Rappelons que nos gouvernants nous avaient promis en 2020 une fin de pandémie pour l’été 2020 et, il a quelques semaines à peine, qu’ils nous parlaient d’une fin de COVID pour l’été 2021 grâce à la vaccination de tous les citoyens (le Ministre parlant même de 70 millions de Français(es) vacciné(e)s… !).

Je sais bien que « les Français ont la mémoire courte » comme aimait à le dire le Maréchal Pétain…mais quand même…il y a des limites à tout…  mêmes aux mensonges…

Personne ne dira, et moi pas davantage, qu’il est simple de mettre fin à une telle pandémie, mais de là à les entendre, sans éprouver de colère, dire « qu’ils ont toujours bien tout fait « alors qu’aucune de leurs prévisions, aucune de leurs décisions, aucune de leurs actions ne se sont conclues positivement,

oui, vraiment ils nous traitent comme  » les dieux de l’Olympe ont traité Sisyphe »… et ce n’est pas fini si on en juge par ce que « susurrent » certain(e)s concernant 2022 et au-delà.

    Ce samedi 27 février 2021, en « commémorant » mon 76ème anniversaire et le 45ème anniversaire de la première fois où j’ai siégé, en Mairie d’Annappes, en Conseil municipal de Villeneuve d’Ascq, après avoir travaillé six ans dans les services du Trésor comme aide temporaire, contrôleur stagiaire, inspecteur stagiaire, avant 10 ans comme professeur de sciences et techniques économiques au lycée Turgot puis au lycée Jean Moulin (soit 58 ans d’activités à ce jour au total de 1963 à 2021),

je repensais à ces temps écoulés, à mes engagements, à François Mitterrand, à Albert Camus, à tous les personnages petits et grands, politiques et autres, que j’avais rencontré, côtoyé ou tout simplement croisé en des temps pas toujours faciles ni pour nous, ni pour moi, ni pour eux…, 

à mes réussites et mes échecs publics et privés…, 

« mais jamais au grand jamais » je n’avais connu ce que nous subissons aujourd’hui ni ce que nous font connaître et subir nos dirigeants et tous ceux qui, en raison de leurs « situations », nous imposent les conséquences de leurs égoïsmes, leurs intransigeances, leurs violences verbales, leurs absences et de respect .

    Et pourtant, « malgré tout » je tiendrai mon engagement, ayant sollicité un 7ème mandat de Maire, de ne pas le quitter volontairement avant le 26 février 2025 en ne le « léguant » donc pas à un(e)autre comme cela se fait souvent en politique  

et ce, afin de gérer jusqu’au bout la terrible crise qui frappe l’espèce humaine (en espérant que certaines prévisions que l’on entend pour 2030 ne se réalisent pas), tout en assurant la place méritée de Villeneuve d’Ascq dans la MEL et les Hauts-de-France ,

« pour tout le bien être possible de mes concitoyen(ne)s » durant « les jours d’après » avec toutes les décisions difficiles dans tous les domaines que cela suppose, sous condition bien sûr que les élus locaux et les Maires en aient les pouvoirs légaux…ce qui aujourd’hui est loin d’être le cas.

   Je l’ai dit la semaine dernière en faisant de l’année 2022, l’année du « Revivre enfin Autrement » si « les princes qui nous gouvernent » ne nous auront pas menti en nous promettant pour septembre prochain d’avoir réalisé la vaccination de tous les citoyen(ne)s qui l’auront voulu, (ce qui, en l’état actuel de nos informations et de leurs revirements…, n’est pas gagné).

   C’est ainsi et seulement ainsi que Sisyphe aura, cette fois ci enfin, accompli sa tache en plaçant la roche au sommet de la montagne…

   D’ici là, le pire est peut être encore devant nous et « la bêtise humaine » chère à Albert Einstein plus insondable et infinie que jamais….

Puissent peut être enfin nos dirigeants nationaux arrêter de faire le contraire de ce qu’ils nous imposent, par exemple en se  » pavanant agglutinés  » dans les couloirs des hôpitaux face à des caméras télé et des micros enrubannés !

Puissent les politicien(ne)s de tous bords arrêter de manœuvrer pour se faire une place aux Départementales, Régionales, Présidentielles et Législatives…(si elles ont lieu).

Je connais au moins un député mais pas que…qui aurait mieux fait d’être à Villeneuve sur le terrain citoyen plutôt que sur LCI. 

Je répète que je ne ferai campagne pour personne mais que  » je dirai tout haut  » ce qu’il en est de chacun(e)… n’étant pas de ceux qui ont  » la mémoire courte « .

Puisse l’ordre être rétabli par un Etat et un Préfet qui ont autre chose à faire que de faire mettre des contraventions à 135 € à des citoyen(ne)s désemparé(e)s (même si c’est plus facile d’arrêter un citoyen « coupable « d’être encore dans la rue à 18H10..)!

Puissent les règles de la laïcité être appliquées avec rigueur, nos racines, notre histoire et nos valeurs rappelées partout et toujours !

Puisse la planète être sauvegardée en changeant nos modes de vie et en régulant avec fermeté la mondialisation !

Puisse une alimentation locale et nationale être défendue et planifiée ! (n’est-ce pas Monsieur Bayrou nouveau commissaire au plan).

Puisse l’énergie sous toutes ses formes être produite et partagée avec bon sens et sans idéologie imbécile !

   En ces jours d’anniversaires pour nous et pour moi, j’ai voulu redire tout cela, sans complaisance, sans suffisance et sans « me coucher devant qui que ce soit ! »

    Qu’on se le dise en cette année 2021 qui, en termes de gestion budgétaire, devra être une année de modestie et de bons sens pour préparer 2022 et « les jours d’après » sans imposer en ce moment des efforts supplémentaires à des citoyen(ne)s « qui n’en peuvent déjà plus ! »

C’est mon crédo car comme l’a dit l’Abbé Pierre :

« Nous sommes tous ensemble responsables, responsables de nous-mêmes et responsables des uns des autres ». « C’est cela la grandeur d’être Homme. »,

en ajoutant comme Gandhi :

« Le bonheur, c’est quand ce que vous pensez, ce que vous dîtes et ce que vous faites, sont en harmonie. »

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8112