AVEC MONSIEUR MACRON AUSSI : « LES CONSEILLEURS NE SONT PAS LES PAYEURS »

Après avoir rappelé que Villeneuve d’Ascq compte près de 64 000 habitants, (avec, en plus sur son territoire, plus de 40 000 étudiants de l’Université de Lille) et un parc immobilier de plus de 43% de logements sociaux,

que ce sont plus de 520 000 repas en restaurants scolaires qui sont servis par anà raison de 3400 à 3900 repas selon les jours, (soit un budget total de 5,7 millions d’euros)

et ce, pour une population en écoles maternelles et primaires publiques de plus de 5700 enfants (avec donc un taux de 63 % d’élèves qui fréquentent les restaurants scolaires municipaux),

au moment où le gouvernement « lance à grands cris » (com’ d’hab) l’idée de repas à moins de 1 euro pour les populations ayant le moins de ressources,

je veux rappeler qu’à Villeneuve d’Ascq (où les tarifs sont proportionnels aux revenus), pour des repas dont le coût est de l’ordre de 11 euros, 35 % des enfants mangent déjà pour moins de 1 euro, sans aide actuelle (ni apparemment prévue) de l’État (puisqu’on le fait déjà !).

Sachant que 20% des enfants ont aussi un tarif entre 1 et 2 euros ce sont donc 55% des repas qui sont tarifés à moins de 2 euros.

En rappelant enfin que, dans la confection des repas 25% des produits sont bio, que chaque enfant a le choix entre un repas avec viande et un repas sans viande (ce dernier étant choisi par environ 43% des enfants),

on comprendra que les annonces en fanfare « des princes qui nous gouvernent » puissent nous irriter quand on sait les contraintes financières et autres que l’État fait peser sur nous et son attitude souvent méprisante vis-à-vis des Maires et Élus locaux.

J’avais vraiment besoin aujourd’hui de le dire avec force !

G Caudron

Maire

le 8 avril 2019

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=7024