En réponse à Mr Bernalicis Député suite à l’article de la Voix du Nord

«La République nous et lui rappelle !»

 

En République, un député a d’abord des devoirs vis-à-vis de ses électeurs, «sans exiger qu’on lui déroule le tapis rouge».

À l’école de M. Mélenchon, que j’ai bien connu dans ses multiples méandres au sein du PS, M. Bernalicis, ci-devant député de la 2e circonscription depuis le 18 juin 2017 -il y a donc sept mois et demi, habitué des médias s’il en est (et non sans talent), a toujours ignoré la plus grande ville de sa circonscription, Villeneuve d’Ascq.

Il n’a eu qu’un seul contact avec moi, le 29 septembre 2017, lors d’un rendez-vous au cours duquel il a évoqué la possibilité d’organiser des permanences à l’hôtel de ville, ce que j’ai accepté sans discuter…

Nous sommes le 1er février 2018, soit quatre mois après et il n’en a assuré aucune.

Quant aux manifestations villeneuvoises, associatives ou municipales, je dois dire que je ne l’y ai jamais rencontré, ni même croisé. Il n’est pas nécessaire, pour s’y rendre, de recevoir une «invitation officielle», s’agissant d’événements publics.

Quant aux vœux du 14 janvier 2018, M. Bernalicis a reçu ma carte de vœux, avec la date de la manifestation, par ailleurs publique et publiée… Ce qu’un député, vu son staff, ne peut ignorer.

Enfin, lors de la cérémonie proprement dite, lorsque l’on arrive en fin de discours, on ne peut s’attendre à être salué à l’ouverture… Et s’il ignorait que la cérémonie avait lieu le 14 janvier à 11h, comme tous les ans, c’est bien malheureux pour un député.

J’ajoute, concernant son heure d’arrivée, qu’on se souviendra de cette règle éducative de base : «L’exactitude est la politesse des rois»…

 

le 1er février 2018
Gérard CAUDRON
Maire de Villeneuve d’Ascq
Vice-Président de la Métropole Européenne de Lille

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=6146