MILLE NEUF CENT QUARANTE SEPT

Cette année là, une nouvelle génération politique inscrit son empreinte en s’installant dans les mairies de France.

 

Comme à chaque changement de génération, tandis que certains nouveaux élus retrouveront très vite l’anonymat dont ils venaient à peine de sortir, d’autres vont connaître la durée et ce, jusqu’à l’arrivée de “la génération 77”.

 

Trente ans c’est long… et beaucoup vont connaître les affres du cinquième et dernier mandat, le mandat de trop pour certains, le mandat des manoeuvres successorales douloureuses pour tous.

 

Maire issu de la génération 77, c’est d’abord ce constat fait alors que je n’avais que 31 ans qui m’a fait décider le 27 février 2000 de ne plus être candidat en mars 2001…

 

Je n’ai jamais regretté cette décision, sinon dans ses modalités… et encore, pas au point d’imaginer que j’aurais du faire un autre choix.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1208