ÉCOLOGIE AU QUOTIDIEN

C’est un concept qu’on peut dire « inventé » à Villeneuve d’Ascq il y a 25 ans :

 

Première étape : le refus de la densification urbaine, le développement d’espaces verts et le maintien en ville de poumons verts, d’espaces ruraux et de nature (près  de 500 hectares)

 

Deuxième étape : la mise en place de circulation piétonne et cyclable en site propre.

 

Très rapidement ensuite, dans la ferme municipale du Héron, on érigera un premier prototype d’éolienne, on captera l’énergie solaire pour la cuisine centrale des écoles et le centre d’arts martiaux. On installera un « mur trombe » qui absorbe le soleil dans les nouveaux ateliers municipaux

 

On fera de la géothermie dans un nouveau quartier, le quartier des Près.

 

Plus tard on fera du tri sélectif expérimental avec la récupération en bennes du papier, du carton, du verre, du plastique puis des huiles.

 

On plante une vraie forêt de 10 hectares sur une colline artificielle au-dessus des lacs, la colline des Marchenelles.

 

Plus tard encore, on aura les premières voitures électriques, des voitures à gaz, des scooters à batteries… et même une maison domotique.

 

On pourrait allonger la liste des exemples de réalisations écologiques…

 

Tout cela s’est fait en lien étroit avec une population pour laquelle cette dimension verte et écologiste de leur ville était une fierté.

 

C’est elle qui a permis le passage du « concept » à la « réalité » et de la « réalité » à « l’image » : Villeneuve d’Ascq Ville verte.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1096