ALLÈGRE CLAUDE

Autrefois on aurait dit de lui : “c’est une tête à claques”.

 

Grand scientifique, Ministre non dépourvu d’idées, il avait une manière, bien à lui, de se rendre antipathique… et même insupportable…

 

Élu député européen en 1989, il avait eu l’indécence d’annoncer, avant même son élection, qu’il n’y siégerait pas et qu’il démissionnerait rapidement du Parlement Européen, ce qu’il fit d’ailleurs.

 

Ministre de l’Éducation Nationale, sa formule choc “Il faut dégraisser le mammouth”, une formule digne du MEDEF, lui avait ensuite enlevé toute chance de réussir des réformes de fond.

 

Quant à sa suffisance, elle était légendaire…

 

Je me souviens d’un épisode : c’était à Tours lors des Journées Parlementaires du PS à l’heure de la réception à l’Hôtel de Ville.

 

En tant que Maire de Villeneuve d’Ascq, j’attendais une décision quant à l’implantation de SOLEIL, le nouveau Synchrotron, en projet au gouvernement.

 

Apercevant le ministre qui venait dans ma direction, j’eus l’impudence de l’interroger sur ses intentions…

 

Sans même s’arrêter, il me lâche : « Ah, ces maires, tous les mêmes…, ils ne comprennent rien à la science…, et ils veulent TOUT ! »…

 

J’avoue que ce jour là, il a failli se “prendre une claque”.

 

Les gouvernements et leurs ministres se demandent souvent pourquoi les électeurs ne leur renouvellent pas leur confiance… Peut être tout simplement parce qu’ils oublient quand ils sont en poste « Qui les a fait ministres »…

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1028