Carnet n°737 du 15 novembre 2022

 « Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout… »

Quand , il y a 20 ans en cette année 2022, j’ai créé « Rassemblement Citoyen » le 27 février 2002, pour rompre, pensais-je déjà alors, avec « un système politique » que je sentais « nous conduire au pire »,  faute d’être suffisamment à l’écoute des citoyens et de rester suffisamment ancré aux valeurs Républicaines de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, de Laïcité, je l’avais placé sur la « scène villeneuvoises » et très modestement, à un autre niveau, dans mon rôle de Député Européen avec en sous-titre « Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout pour bien travailler ensemble au service de tous » … en ajoutant  » sous condition bien sûr d’avoir en commun nos valeurs Républicaines  » (ci-dessus rappelées)…

Aujourd’hui 15 novembre 2022, quand je regarde les périls qui menacent le Monde, qui interpellent l’Europe, qui secouent la France et qui interrogent l’avenir même de la Métropole de Lille avec en son sein, bien sûr, notre Ville de Villeneuve d’Ascq  qui lui apporte beaucoup, je me dis que si  » réussite il y a de Villeneuve d’Ascq » au sein d’une Métropole Européenne de Lille qui a elle-même « changé de dimension », c’est en grande partie parce que j’ai, durant 45 ans, mis en œuvre cet engagement, pour ne pas dire cette foi…

Je me dis aussi que si la France est « secouée » c’est aussi en grande partie parce que les promesses faites par le candidat Emmanuel Macron en 2017 de renouvellement des pratiques politiques et citoyennes n’ont pas du tout été tenues… bien au contraire, (je ne cesse de le répéter) ,

que si l’Europe, malgré ses « qualités indéniables » qui nous ont assuré 77 ans de Paix , a encore besoin, comme il y a 80 ans, des États-Unis pour éviter d’être asservie, c’est parce que les États qui la composent n’ont pas su mettre en œuvre ce principe, ni en matière de volontarisme économique pour se garder les moyens de son indépendance en termes d’énergie et de production de tout ce dont nos peuples ont besoin, ni bien sûr, sinon surtout, en matière de défense intérieure et extérieure, en ne se donnant pas les moyens armés nécessaires pour faire face à tout ennemi actuel ou potentiel.

Je me dis aussi qu’au niveau de la planète sur le plan environnemental il n’y a pas d’autre solution qu’enfin « tous les États  s’y mettent » si on veut éviter la disparition de notre espèce d’ici la fin de ce siècle sachant que les pollueurs  se polluent eux même (et se tuent eux même) tout en polluant (et en tuant) tous les autres…

Quant au rapport « Guerre et Paix », jamais nous n’avons été confronté à ce point à ce dilemme d’un équilibre pourtant toujours nécessaire entre des États et des  puissances tel(le)s qu’ils (elles) sont dans leurs différences , contradictions voire oppositions et le fait que , pour les assumer, de risques de se détruire en voulant détruire les autres…et donc qu’ils se doivent en permanence, « même s’il ne sont pas d’accord (sur tout) », de trouver les moyens de dépasser leurs désaccords pour assurer la pérennité  de la vie de tous…y compris d’eux mèmes …

Quant à la MEL enfin, si une majorité de communes, parmi les 95 qui la composent, ainsi qu’une majorité d’élu(e)s mettent en œuvre au quotidien ce précepte que j’ai repris aujourd’hui en titre, il faudrait que « ceux qui aiment à jouer à des jeux politiques puérils » comme d’ailleurs, souvent les mêmes, ils le font au niveau politique national, cessent ces types de comportement qui nuisent à tous… « simplement souvent pour seulement exister »…

À Villeneuve d’Ascq, d’ici mars 2026  qui marquera (si je tiens jusque-là) la fin de mon marathon de 50 ans en tant qu’élu villeneuvoisje peux garantir que je ne changerai pas de comportement et de méthodes, ceux et celles qui ont assuré notre réussite en unissant le plus grand nombre possible de Villeneuvois à mes actions et à mes combats quelque soient leurs sensibilités et leurs votes politiques nationaux…

Dans le même temps, je continuerai  à former les élu(e)s de demain qui choisiront leur « chef(fe) de file » le moment venu sachant que ce n’est pas moi qui le ou la choisirai mais que je ne soutiendrai que celui ou celle qui continuera à appliquer mes principes d’actions ainsi résumés une fois encore :

   « il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout pour bien travailler ensemble au service de tous »

C’est ce qui aura fait en 50 ans « d’une Ville en lambeaux  » la belle grande Ville reconnue comme telle dans la MEL.

Que dire de plus, sans être trop long, de ce que nous avons vécu durant la semaine écoulée ?,  sinon que tous les évènements à tous les niveaux me semblent rentrer parfaitement dans les « cadres » que j’ai voulu dérouler sous un titre et des formulations plusieurs fois rappelé(e)s, que ce soit en Ukraine avec la libération héroïque de Kherson, aux États-Unis avec des élections qui ont « conforté » Joe Biden, une COP 27 « Comm’ d’hab. » décevante en matière d’environnement, un G20, heureusement sans Poutine, mais avec, semble-t-il, un début de dialogue constructif avec la Chine, une situation politique française « à la godille » au fide l’eau une crise économique et une inflation aux effets présents et futurs terribles et angoissants, une « inquiétude énergétique » face à l’hiver qui approche malgré « un chaud automne » que nous avons vécu, sans oublier « l’ombre de l’islamisme » ici et là …, avec le rappel, ce 13 novembre, des meurtriers attentats de 2015, mais pas que… (je ne dirai pas d’avantage aujourd’hui), « le faux débat » sur l’avenir des retraites avec un risque de « réforme » inutile aujourd’hui sinon pour faciliter le retour à une gestion budgétaire aujourd’hui plus équilibré, ce qui n’a rien à voir avec la question des droits à la retraite…,

sans oublier à Villeneuve d’Ascq de belles manifestations dont Fossilium et ses 7000 visiteurs, ses expos dont celle de nos Jeunes sur « l’art et la guerre », le lancement de notre Conseil Ecologique Local, mon discours du 11 novembre (qu’on peut lire par ailleurs), un Conseil Municipal plutôt serein et de qualité, une centenaire qui fêtait son anniversaire à la Ritournelle, une belle manifestation à la Gendarmerie en attente de nouveaux renforts, des assemblées générales sportives en nombre avec des mises à l’honneur de bénévoles, les victoires du LOSC et de nos basketteuses…,  

la vie somme toute qui tout simplement  nous rappelle que « la vie est belle », que nous devons tout faire pour la conserver et que, pour cela à tous les niveaux, comme le dit le titre de mon carnet, nous devons tous nous y mettre sans réticence d’aucune sorte sinon en matière d’exigence de nos valeurs Républicaines.

Voilà ce que je pouvais , aujourd’hui 15 novembre, dire une fois encore, avant de terminer, une fois encore aussi, avec François Mitterrand :

   « La politique est la servante de la science et l’humble interprète de la philosophie. Elle n’a pas la vertu créatrice de l’art. Séparée de la connaissance, de la nature et des travaux quotidiens de l’Homme, elle est comme une tige coupée, très vite flétrie… »

Puissions donc tous nous y mettre pour faire en sorte que cela change…pour rester ou redevenir une fleur…

     Moi, malgré mon âge,  je reste prêt à continuer à le faire et je le resterai jusqu’à mon dernier souffle…

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8832