Carnet n°735 du 2 novembre 2022

La course à l’échalote… « des  maîtres des horloges »

Mon carnet n° 735 rédigé ce mercredi 2 novembre 2022 en ce « Jour des Défunts » pour les chrétiens  aurait pu voir son titre s’en inspirer vu l’état du monde politique d’aujourd’hui et des partis politiques « traditionnels » à droite comme à gauche au profit  de « mouvements » qui les ont « abattus » sinon « exécutés », sans oublier l’état de la planète et du monde en général,

mais cela aurait été une injure faite aux proches qui nous ont quittés et à qui nous pensons toujours avec chagrin, tristesse et nostalgie dans l’attente de …

C’est pourquoi j’ai préféré un titre plus badin, « la course à l’échalote des Maîtres des horloges », autrement dit la course de « toutes les femmes et les hommes de pouvoir » pour qui tous les moyens sont bons pour garder ce pouvoir ou pour le conquérir, (n’est-ce pas Mesdames Borne et Rousseau ?)…

« La course à l’échalote », disais-je, s’agissant , dans la tradition populaire, « d’attraper quelqu’un par son pantalon ou de le « courser » de très près en vue de le dépasser ».

La  semaine politique écoulée en France nous en a fourni quelques bien tristes illustrations avec plusieurs fois l’usage du 49/3 par le gouvernement de M. Macron pour son budget et pour le financement de la sécurité sociale, 2 domaines où l’utilisation de cet article constitutionnel est illimitée, c’est-à-dire « sans bornes » contrairement aux autres lois qui le limitent à 1,

un usage donc « sans modération » suivi de motions de censures où le mélange, des bulletins Rassemblement National et de ceux d’une large partie de la NUPES m’a confirmé la « justesse » de certaines de mes angoisses pour l’avenir… là où j’aurais vraiment préféré me tromper…

Puissent certains socialistes, quelques vrais écologistes et même des militants sincèrement à gauche à l’intérieur de LFI s’en rendre compte… à temps… !

Il est des « courses à l’échalote » qui sont tout simplement indignes !

On a aussi d’ailleurs retrouvé cette « course à l’échalote » à l’intérieur des partis politique :

–       chez les LR en vue de l’élection d’un(e) Président(e) de ce qui reste d’une droite « Républicaine » en perdition.

–       Chez les socialistes, malgré les qualités de quelques « étoiles montantes » comme Johanna Rolland, Maire de Nantes et Carole Delga ,Présidente de la Région Midi Pyrénées. On en cherche désespérément de ces étoiles dans le Nord, au sein de Lille Métropole et sur les Hauts de France….

–       Chez les Verts, n’en parlons pas, c’est de pire en pire, le jeu chez eux ne se limitant pas à dépasser le concurrent mais à l’éliminer et il en est « une » qui s’y connait et pour qui tous les moyens sont bons, des moyens avec lesquels elle ne cache mème pas son infini plaisir à les utiliser.

–       Chez les insoumis, après « la mise sur la touche » de quelques-unes de ses « étoiles filantes »,  avec un JL Mélenchon qui essaie de prouver qu’il est toujours là tandis que quelques autres « étoiles » essaient de scintiller… dans un ciel de plus en plus « encombré ».

Reste que chez les macronistes, les doutes et les angoisses en étreignent plus d’un(e) tandis qu’au RN de madame Le Pen on a du mal à cacher des « espérances jubilatoires », sachant quand même qu’ils et elles ne sont pas à l’abri d’un « contournement sur leur droite… ».

Une semaine aussi au Brésil où « la course à l’échalote » de Lula derrière Bolsonaro s’est inversée…

Lula a gagné d’extrême justesse (50,9%) et le risque d’un coup d’État n’est pas mince comme avec Salvador Allende au Chili en 1973.

Une semaine aux États Unis où la course à l’échalote continue entre Joe Biden et des Républicains plus ou moins « trumpistes »… avec une probabilité « d’un retour au pire » qui n’est pas à exclure,.. ce dont rêve M. Poutine…

Monsieur Poutine, justement dont un documentaire télé m’a rappelé une certaine « parenté » avec Raspoutine dans la Russie de la fin du Tsarisme « Ras poutine » (1869 – 1916), un nom qui nous rappelle un « mystique errant » qui fut pour beaucoup dans la chute de Nicolas II dont l’épouse avait d’ailleurs fait « son confident ».

« Ras poutine » en 2 mots, qui pourrait « signifier »  aujourd’hui « Ras (le bol de) Poutine », (« ras »  signifiant « en avoir assez de … » )…

Un Poutine aux abois avec une armée « en phase de perdition » qui pourrait, comme Nicolas II en 1917, connaître les effets de la défaite, la chute du Tsarisme étant alors largement due aux revers militaires contre l’Allemagne d’alors , car si les bolcheviks étaient en embuscade avec Lénine et Trotsky , c’est bien une révolte de l’armée russe qui a précipité le mouvement…

En attendant, « ce mystique » lui aussi, prénommé Vladimir, continue à massacrer des civils ukrainiens à coups de missiles , de faire tuer ses conscrits Russes envoyés sur le front tels « des lambeaux de chair à canon », et bien sûr de menacer l’espèce humaine via l’occident… d’extinction…

Comment donc, à ce stade en France , « nos maitres des horloges », prétendus être, ou prétendants être, peuvent-ils chez nous se comporter ainsi avec d’un côté un gouvernement qui, voudrait gérer durablement notre pays à coups de 49/3 pour contourner en permanence sa situation de minoritaire voulue par le peuple Français alors que cet article constitutionnel instauré par Charles De Gaulle n’était là que pour éviter les affres  de la 4èmeRépublique ?

Comment accepter les « cabrioles » de celle et ceux qui ne cachent pas leur plaisir de voir un des leurs traité de « crevure » ?

Comment peut-on continuer à supporter des médias qui ne connaissent que celles et ceux qui pour (re)exister ne disent ou ne font que des « énormités » ?

Dernier exemple en date celui d’Yves Cochet, un « revenant verts » qui nous annonce « la fin de l’espèce humaine pour 2030 ».

Loin de moi l’idée de nier les graves périls environnementaux qui nous menacent…, mais quand même… pas à ce point ni surtout à cette échéance… M. Cochez, vous qui ,nous dit-on, êtes « bien tapi » dans une maison de campagne près de Rennes où vous attendez un effondrement environnemental et sociétal qui, dites-vous, « nous arrive en pleine tronche » 

je vous le dis « c’est un peu facile » M. Cochezvous qui avez été Député Européen, Ministre de la République et Député à l’Assemblée Nationale…

Un peu facile et finalement un peu lâche, M. Cochez, vis-à-vis de nos enfants… de dire ainsi n’importe quoi pour essayer de redevenir « visible », malgré Madame Rousseau.

On a, monsieur Cochez à peu près le même âge, à un an près… Mais moi je pense à nos enfants pour lesquels je me battrai jusqu’à mon dernier souffle !

Oui en ce 2 novembre 2022, « la course à l’échalote des maitres des horloges » comme titre de mon 735ème carnet, lui convenait plus que jamais… pour dénoncer les irresponsabilités mortifères de ces soi-disant maîtres des horlogesdécidé que je suis, plus que jamais et tant que j’en aurai la forme, à me battre pour un avenir sinon radieux, au moins vivable pour toutes celles et tous ceux qui seront condamnés à vivre dans un monde périlleux que nous avons, certes à des degrés divers, contribués à construire et donc à leur laissé !

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8811