Carnet n°722 du 2 août 2022

« Je crois ce que je dis et je fais ce que je crois »

C’est avec cette citation de Victor Hugo que j’ai voulu commencer le premier de mes trois carnets écrits en ce mois d’août 2022 durant mon  » périple estival  » entre Normandie, Bretagne, Vallée de la Loire et Auvergne et ce, pour 2 raisons : 

La première est de l’ordre de l’anecdotique, ayant effectué ma première étape au Tréport dans l’Hôtel de Calais où je descends régulièrement et où Victor Hugo a fait plusieurs séjours lors de ses voyages en Normandie au 19ème siècle .

La seconde est sans doute plus profonde, cette citation résumant bien ce que j’ai toujours voulu être, à défaut d’avoir toujours réussi à l’être dans certains domaines et périodes de ma vie,

les vacances étant pour moi un moment où, bien sûr, on se repose et on se ressource mais aussi un moment où on se penche sur son passé, mon passé au Tréport remontant à 70 ans, celui sur la Loire à 60 ans tout comme ma période de 2 ans de vie en Auvergne…

J’ai, au demeurant, le sentiment en ce mardi 2 août 2022 d’avoir largement atteint cet objectif si bien résumé par Victor Hugo il y a un peu moins de deux siècles, Victor Hugo dont   » j’adore  » l’œuvre depuis que je suis enfant à travers ses romans bien sûr mais aussi ses poèmes dont l’un que je n’oublierai jamais  » Océano nox  » écrit en 1840 et qui résonne toujours dans ma tête comme ce matin quand j’écris mon carnet face à la mer :

« Oh combien de marins, combien de capitaines qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, dans ce morne horizon se sont évanouis ?

Combien ont disparu, dure et triste fortune, dans une mer sans fond, par une nuit sans lune, sous l’aveugle océan à jamais enfouie… ? »

« Je crois ce que je dis et je fais ce que je crois » et c’est peut-être largement pour cela que je n’ai pas, comme beaucoup plus de  » politiques  » qu’on ne le croit, connu  le sort de ces marins et de ces capitaines…

Car si en effet Edgar Faure avait su résumer de manière humoristique des comportements que  » le nouveau monde  » a considérablement vu se multiplier avec sa formule, « ce ne sont pas les girouettes qui tournent mais le vent »Victor Hugo les avait déjà quasiment  » exécutés  » en écrivant au milieu du 19ème siècle :

« Ce qui est honteux c’est de changer d’opinion pour son intérêt que ce soit un galon qui vous fait passer du blanc au tricolore ou vice versa ».

Si les couleurs ont pu changer, ce n’est pas le cas des comportements et des motivations de bon nombre des  » princes, princesses et hobereaux qui nous gouvernent « 

et c’est sans aucun doute  » la raison première » du désamour , pour ne pas dire pire,  des citoyen(ne)s pour leurs dirigeants aujourd’hui en France. 

Voilà qui est dit !

Au demeurant, au risque de me répéter et de me voir à nouveau reprocher  » mon pessimisme « , la situation est loin de s’améliorer avec des crises qui se mondialisent sur lesquelles je ne reviendrai pas aujourd’hui en détail dont je veux  » rabâcher  » les titres (c’est mon côté enseignant qui a toujours pensé qu’en matière d’éducation le  » rabâchage  » reste la règle numéro 1 de la pédagogie de l’apprentissage) :

1-    Accélération du dérèglement climatique et de la détérioration environnementale avec toutes leurs conséquences

2-    Multiplication des virus et de leurs mutants

3-    Guerre européenne de par l’agression de l’Ukraine par le dictateur Poutine qui  » donne des idées » à d’autres dictateurs sur tous les autres continents de notre planète,

ce qui a fait dire au  » patron  » de l’ONU Antonio Guterres :

« L’Humanité est à un malentendu ou à une erreur de calcul près de l’anéantissement nucléaire »

Rien que cela !

Et je passe sur une actualité hebdomadaire remplie de rencontres internationales   » contestables « , d’un antisémitisme en croissance renouvelée , de mobilisations islamistes sans doute dans la lignée de certaines manœuvres lors des élections présidentielles et législatives dont certain(e)s avaient bien profité, de lâchetés petites et grandes d’élus comme à Grenoble ou à Lyon, d’un titre de presse qui fait froid dans le dos en ces temps de canicule :  » l’enfer nous attend en 2060 « …  avec une hausse des températures entre 3 et 8 degrés » , d’une information angoissante sur l’origine du Covid qui a gagné toute la planète en quelques mois à partir d’un simple  marché chinois .

Pas très gai tout cela…

Raison de plus de se ressourcer, 

de retrouver le gout des plaisirs simples, 

d’admirer la beauté d’une France qu’on aime, 

et surtout d’être plus déterminé que jamais d’agir chacun au quotidien et collectivement pour la nature et le nourricier, 

ne pas abattre d’arbres et au contraire d’en planter, de défendre partout la biodiversité…, de relancer notre agriculture.

Mes déambulations estivales dans notre belle France me confortent dans mes convictions et renforcent ma volonté de me battre pour l’Avenir, pour nos enfants… et avec eux…

Quand je repense que dans mon village natal Royaucourt et Chailvet , il y avait , il y a à peine 70 ans , une gare SNCF importante sur la ligne Paris -Laon avec son café , des autobus réguliers , une épicerie, un bar-resto-tabac, une taverne, une salle des fêtes , une dizaine de fermes, des commerces ambulants… un cinéma ambulant chaque semaine ,

toutes et tous ont disparu….,

tout comme ont disparu les chemins de fer des stations balnéaires autour du Crotoy, de Saint Valéry et d’ailleurs … sans oublier des tramways dans toutes nos villes.

On a tout supprimé en quelques décennies voire en moins d’un siècle avec toutes les conséquences que l’on sait.

Le temps de  » changer la vie  » est aujourd’hui revenu car il n’y a pas d’autre voie possible pour sauver l’humanité 

et ce, changer la vie avec le concours de toutes celles et tous ceux qui le voudront… sans à priori politiciens….

C’est plus que jamais  » mon engagement Villeneuvois  » 

avec 2 citations de Victor Hugo pour conclure ce 722ème carnet

« La liberté commence là où l’ignorance finit ».

« La vraie gloire n’est pas de vaincre mais de convaincre ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8700