Il y a tout juste un mois !

Il y a en effet aujourd’hui 24 mars, il y a donc tout juste un mois,  Vladimir Poutine, « ci-devant Président de la Russie », envoyait sa horde guerrière envahir l’Ukraine en espérant sans doute, vue sa supériorité numérique,  » une guerre éclair  » de quelques jours ou tout au plus de quelques semaines. 

C’était le 24 février !

Un mois tout juste après, s’il semble avoir conforté ses positions dans les secteurs russophones et conquis 3 ou 4 villes à coups de terribles bombardements dont Marioupol, véritable ville martyre,

il n’a non seulement pas atteint ses objectifs mais il a multiplié des crimes de guerre sur la population ukrainienne  en tuant des centaines  voire des milliers de civils , enfants ,  femmes et hommes ce qui , je l’espère, vaudra un jour à cet infâme dictateur et aux siens de passer devant la Cour Pénale Internationale et d’y être condamnés… malgré  » le poids d’impunité  » que lui donne son arsenal nucléaire.

En attendant ce jour, le peuple Ukrainien se défend avec détermination et courage, aidé « économiquement » par l’Union Européenne et les Etats Unis qui ont, cette fois-ci, montré leur unité et leur détermination à faire le maximum sans pour autant prendre le risque d’être à l’origine d’une 3ème guerre mondiale .

Un mois tout juste aprèsil nous faut donc continuer à soutenir le peuple Ukrainien par tous les moyens possibles sans faiblesse ni lâchetés.

La « leçon de Munich » nous a appris ,en 1938 avec Hitler, que les démocraties pouvaient « en se couchant » devant un dictateur sans foi ni loi connaître le déshonneur avant d’ avoir ensuite la guerre. Ne recommençons pas aujourd’hui  les mêmes erreurs ! 

En ce 24 mars 2022 , « un mois après », merci au peuple Ukrainien et à son Président de nous le rappeler !

Gérard CAUDRON

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=8535