Carnet n° 613 du 29 juin 2020

« Un carnet pas comme les autres… il n’en existe pas deux… »

C’est un titre que je me suis surpris à fredonner sur la musique d’une chanson datée de 1935 de Lucienne Boyer qui n’a pourtant rien à voir avec le thème de mon 613ème carnet au lendemain d’une élection municipale qui a ouvert mon 7ème et dernier mandat de Maire, rien à voir, sinon une émotion teintée d’un peu de puérilité quand il se poursuit ainsi par ces vers :

« … ce n’est pas celui des autres, c’est quelque chose de mieux… »

« rien à voir » ,disais-je, sinon surtout quand, en cet instant de ma vie, je revoie ma mère chanter du fond du grenier qui nous servait de lieu de vie avec un très grand évier en zinc, de vieux tapis, une banquette éculée, le tout sous une verrière, faute de fenêtre, sans oublier une grande cage où venait y dormir  un geai des chênes  apprivoisé et qui, lui, nous sifflait la musique du Pont de la Rivière Kwai… en venant picorer dans nos assiettes.

Trêve de nostalgie me dirait-on, en me suggérant sans doute d’autres titres « en silence pour ne pas me déplaire » : 

« les jeux sont faits ! », « les villeneuvois(es) ont choisi », « citoyennes et citoyens en avant ! », voire des « broderies » que le chiffre « 7 »… qui ne manquent pas dans tous les domaines…, d’autres qu’en effet on attend davantage des « politiciens » que je ne suis pas et c’est  pourquoi peut-être je suis encore là.

Mais après le moment d’émotion profonde que j’ai ressenti dimanche soir qui m’a fait presque oublier, qu’avec plus de 50% des voix en laissant loin derrière les verts-insoumis à moins de 30% et les droites à moins de 20%, je réalisais ,pour une ville de la taille de Villeneuve d’Ascq, une fin de parcours « chiffrée sept » dont je ne connais pas d’équivalent contemporain et surtout une victoire avec une équipe faite d’expériences et d’énergies nouvelles conjuguées, avec « un Projet pour Villeneuve d’Ascq « et pour la MEL à la taille des enjeux qui nous attendent ainsi que des périls qui nous menacent dans la décennie qui s’ouvre avec une pandémie mondiale moins mortifère peut-être que la peste noire au 14ème siècle, mais sans doute beaucoup plus destructrice et irréversible sur tous les plans si on ne change pas nos modèles de vie.

Bien sûr nous avons eu à Villeneuve d’Ascq comme dans la plupart des autres villes, un taux d’abstention invraisemblable voire ahurissant.

Bien sûr, on n’est pas les seuls . A Tourcoing, par exemple, Gérald Darmanin  le 15 mars avait été élu avec 25,88% de participation… mais ce n’est pas cela qui me rassure….

Je l’ai dit dès dimanche soir comme j’ai dit et je le redis, n’en déplaise à certain(e)s que pour moi le Président de la République en est le premier responsable , même si pas le seul, pour avoir laissé le 12 mars le 1er tour se faire le 15 mars sachant, je l’espère pour lui, que le 2ème tour ne pourrait avoir lieu le 22 mars puisqu’il décida du confinement  le 16 mars pour le 17 à midi et même la fermeture des restaurants et cafés dès le samedi14 mars…

Au demeurant, ce 28 juin,  la liste que j’ai mené « Villeneuve-en-tête » est arrivée largement en tête avec une majorité de 38 élu(e)s sur les  49 élu(e)s que comporte notre Conseil Municipal ,

tandis que les droites multiples continuent leur descente avec 19,26% et 4 sièges

et que les verts alliés aux insoumis font une « percée » avec 29,64% et 7 sièges , soit 2% de plus que total verts + LFI au soir du 1er tour le 15 mars.

Alors, je l’ai dit et je le redis en ce lundi 29 juin 2020 :  c’est une Victoire incontestable pour la liste que j’ai mené « EPVA – Villeneuve-en-tête »… mais je le redis aussi les blessures multiples physiques ou morales qui m’ont été infligées, l’âge qu’on m’a reproché, tout ce que j’ai entendu, l’envie de dégagisme de Caudron », en des termes que je ne pardonnerai jamais à leurs auteures et auteurs comme ceux de « monarchie municipale »  sont sans doute pour quelque chose dans mon état d’esprit d’hier dimanche soir.

Alors, si le 5 juillet prochain après l’installation du nouveau Conseil Municipal, la mairie aura une majorité nette pour travailler, elle devra le faire sous « un aiguillon vert » que j’ai bien connu à la MEL… du côté des verts lillois, ce qui obligera notre majorité à se surpasser…, je les en sais capable… et à nous battre à la MEL pour garder une majorité large non politicarde… j’y compte bien car c’est vital pour notre ville.

Où serais-je alors ? m’interrogeais-je hier soir vers 21 heures ?

A l’heure d’aujourd’hui, en ce lundi 29 juin à 21h, je peux y répondre : je serai candidat au poste de Maire et je serai élu à ce poste pour 6 ans par une large majorité .

Certes, la gouvernance évoluera….c’est nécessaire.

J’associerai, si elles l’acceptent, les 2 oppositions de droite et des verts / LFI à la préparation des prises de décisions.

D’ici là, je l’ai dit et je le répète : tous les gros dossiers de la ville urbains ou autres, Grand Angle, Pont de Bois , Rose des Vents ,etc…seront  » gelés » et rediscutés à partir de  septembre y compris avec tous les villeneuvois(es) qui le souhaiteront.

En clair, même et surtout parce que réélu maire pour un 7ème mandat tout pourra être rediscuté et tout devra être rediscuté, sauf mes valeurs républicaines de Libertés, d’Égalité, de Fraternité, de Solidarité, de Justice, de Laïcité et de participation citoyenne, …et sauf pour tout ce qui concerne le Rayonnement de notre ville, son attractivité, et son indépendance à la MEL vis-à-vis des appétits « des éléphanteaux  politiques » de la Métropole.

J’avais dit ,dès le 2 octobre 2019, en expliquant les raisons de ma candidature que rien n’était complètement gagné ni pour moi ni pour notre  ville et que notre vigilance active s’imposait plus que jamais.

Si pour moi ce n’était pas grave, pour notre ville ce l’aurait été davantage que ce soit vis-à-vis des lillois verts, des Tourquenois macronistes ou d’un Rudy Elegeest « en vadrouille »…..

Voilà comment j’avais posé les bases de ma réflexion lors de la proclamation des résultats .

J’avais dit que je prendrai ma décision pour dimanche au plus tard mardi .

Je l’ai prise dès ce lundi 29 juin au matin….après une nuit de réflexion :

   Je serai dimanche candidat devant notre conseil municipal au poste de Maire pour un 7ème et dernier mandat de 6 ans et j’y mettrai toute mon énergie qui est  intacte et ,on me le reconnaîtra, « une expérience sans pareil ».

Pour Villeneuve d’Ascq, pour la Métropole Européenne de Lille et ses habitants, pour les Villeneuvois(es), pour mes idées et pour mes valeurs dont je suis sûrement dans le monde politique un des rares à n’en avoir pas changé… j’ai voulu être encore candidat, j’ai fait campagne pour cela et j’ai gagné !

Maintenant, avec mon équipe EPVA 2020 et d’ autres élu(e)s (s’ils et elles le souhaitent) sans renier nos différences : …….« Ya plus qu’à… »

  Comme quoi ce 613ème carnet est et restera un carnet pas comme les autres… » un carnet comme il n’y en aura jamais deux ! « 

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=7882