Mon discours lors de la cérémonie des voeux du 14 janvier 2018

Dimanche 14 janvier 2018

Hôtel de Ville de Villeneuve d’Ascq

 

Cérémonie des Vœux

 

Mesdames et Messieurs les membres des Corps Constitués, vous qui représentez nos grandes Administrations nationales, régionales et locales dont celles de notre Ville, Villeneuve d’Ascq,

Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants des structures et des services qui se dévouent dans des conditions toujours plus difficiles pour assurer notre sécurité, Police Nationale, Gendarmerie, Armée, Sapeurs-Pompiers, secouristes, Police Municipale sans oublier toutes les structures de préventions et d’éducation spécialisée,

Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants de notre Vie Associative si riche d’activités et de militantisme, une Vie Associative qui constitue à Villeneuve d’Ascq une partie essentielle de ce que nous appelons notre différence,

Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants du monde de l’Education, des Grandes Ecoles et de l’Université, de la Recherche, de la Santé, de la vie Economique et Commerciale, du monde Sportif et, bien entendu de l’action sociale dans toutes ses dimensions,

Mesdames et Messieurs les élus des communes voisines et amies, de la MEL, du Conseil Départemental, du Conseil Régional et bien entendu de notre Conseil Municipal,

Monsieur le Président de la MEL, cher Damien Castelain, cher ami qui nous fait ce matin l’honneur de sa présence,

Madame Audrey Linkenheld, chère Audrey, dont nous sommes nombreux ici à regretter qu’elle ne soit plus notre députée,

Monsieur le Maire honoraire, Monsieur le Sénateur, Monsieur le député de la 2ème circonscription,

Mesdames et Messieurs les Conseillers de quartier et Conseillers Jeunes,

Mesdames, Messieurs, Mes chers concitoyens et pour beaucoup, mes chers amis,

Nous voici donc une nouvelle fois réunis en ce dimanche 14 janvier 2018 à l’Hôtel de Ville de Villeneuve d’Ascq pour une cérémonie à la fois traditionnelle, amicale et conviviale,

une cérémonie, somme toute, à l’image de Villeneuve d’Ascq,

une cérémonie de vœux partagés,

un moment de rappel des actions de l’année écoulée et l’occasion de se projeter dans l’année qui vient de commencer,

un moment surtout où je nous souhaite l’énergie, la force et l’enthousiasme nécessaires pour transformer nos vœux en réalités.

Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens,

Devant vous, ici même, le 8 janvier de l’année dernière, j’avais pris l’engagement de poursuivre notre action selon les mêmes principes qui avait présidé au mandat 2008 – 2014 et au début du mandat 2014 – 2020.

Cet engagement a été tenu :

  • avec une ambition qui ne se dément pas pour nos investissements
  • avec une rigueur sans faille de notre gestion budgétaire et financière
  • avec une action municipale diversifiée qui ne laisse de côté aucun domaine, aucun secteur, ni aucune frange de la population.

 

Cet engagement tenu, s’est traduit en 2017 par des interventions lourdes sur nos équipements sportifs tels que les tennis de la Raquette, les nouveaux vestiaires pour le stade Théry, ou le plateau sportif de la Tamise,

avec aussi des investissements sur nos groupes scolaires Picasso et Toulouse Lautrec,

des chantiers importants entrepris à l’église d’Ascq et sur la salle Pierre Mendès France.

Mais, je le redis, nos investissements, au-delà de ces gros chantiers, c’est aussi une multitude de chantiers  souvent plus compliqués, soucieux que nous sommes de vouloir minimiser au maximum les inconvénients pour les usagers.

C’est ainsi que la période estivale est pour nous, une période intense de rénovation, puisque ce ne sont pas moins de 32 chantiers qui ont été conduits cet été 2017, représentant une enveloppe patrimoniale de près de 8 millions d’euros.

L’année 2017 a bien sûr été placée sous le sceau de la sécurité comme je m’y étais engagé.

Cela a été fait, sereinement, après concertation et débats, sans précipitation mais avec détermination.

C’est ainsi que l’année 2017 a vu la mise en place d’une vidéo protection et

l’installation de notre centre de supervision urbain (CSU). Ce sont plus de 150 caméras qui seront progressivement connectées pour couvrir l’ensemble de notre territoire.

2017 a vu aussi une réflexion menée dans la concertation et le dialogue, notamment en Conseil Municipal, pour doter nos policiers municipaux d’équipements de protection et de moyens de défense supplémentaires en complément de ceux dont ils étaient déjà équipés.

Il s’est agi en effet de permettre à nos policiers dont les effectifs ont été renforcés, d’être équipés d’armes de catégorie B1 qui sont, je le répète, d’abord des moyens de défense et de protection.

Ce n’était pas une décision facile. Elle était de ma responsabilité mais je veux remercier, au nom de nos policiers, l’ensemble du Conseil Municipal qui m’a suivi dans mes propositions.

Nos policiers seront donc dotés de ce nouvel équipement en 2018, après une procédure nécessaire, pour légalement, s’assurer que chacun de nos policiers est en capacité physique et psychologique d’être armé.

Par ailleurs, et pour compléter ce dispositif, nos effectifs de police ont été renforcés. Sur 4 ans, ils sont passés de 19 à 29 policiers municipaux.

En outre, la collectivité a procédé au recrutement de 8 agents de surveillance de la voirie publique (ASVP),

Nos effectifs globaux sont donc aujourd’hui au total de 42 agents.

Mais 2017, c’est bien plus encore dans bon nombre d’autres domaines, avec des démarches récurrentes respectueuses de notre environnement et respectueuses du « bien manger » de nos enfants.

Nous avons franchi en 2017, une nouvelle étape à l’occasion du renouvellement de notre marché de restauration pour les scolaires et pour les aînés avec l’introduction de 25% d’alimentation bio contre les 5% auparavant.

Et dans certaines de nos écoles, 2017, a été aussi l’année du numérique, avec un équipement en tablettes, en tableaux blancs interactifs (TBI), en vidéoprojecteurs. Ces nouvelles technologies feront l’objet d’évaluations, avant toute généralisation.

Je m’en voudrais si, à ce stade, je ne rappelais pas en 2017, la création et l’installation de la Maison des Aînés au cœur d’Annappes, une Maison des Aînés qui, par son action, lutte avec efficacité contre l’isolement, multiplie les animations et activités pour que chacun(e), quel que soit son âge, reste « un(e) citoyen(ne) à part entière.

Et puis, ne l’oublions pas, 2017 a permis que nous remettions en route le projet de rénovation de la Rose des Vents. Certes, nous sommes encore au début du chemin. Mais je continuerai à faire comme je l’ai fait en 2017 : prendre mon bâton de pèlerin pour aller rechercher des financements à la Région, au Département et à la Mel bien sûr, afin de sauver cette scène Nationale…

2017, ce fut, bien sûr, encore beaucoup d’autres actions, projets et événements qui ont marqué l’actualité de notre ville et de la MEL : Championnat du Monde de Handball, concerts dont on a pas fini de se souvenir avec les Vieilles Canailles et Céline Dion, Coupe Davis pour ne citer que quelques exemples marquants.

Ils nous ont offerts des moments intenses, presque de « communion », sans oublier les exploits de certains de nos clubs sportifs villeneuvois, nos guerrières de l’ESBVA et nos nanas du LMRCV, ni nos filles du VARS, du VAFF, ni nos cavalières du club hippique …

…mais, après cette « liste à la Prévert » incomplète pour ne pas prendre trop de votre temps, je me dois maintenant d’évoquer 2018 qui sera, j’en suis sûr, une année toute aussi enthousiasmante que 2017 !

 

En 2018,

je vous promets autant de densité et de rythme.

Nous nous sommes engagés sur un programme total d’investissement de 100 millions d’euros sur le mandat et nous l’atteindrons.

C’est ainsi que j’entends poursuivre notre action en termes de vidéo protection et de renforcement de nos effectifs de sécurité.

Nous poursuivrons, bien sûr, nos investissements avec des  chantiers importants :

  • Nouveau centre social en Centre Ville,
  • Nouveau groupe scolaire au Pont de Bois,

et encore et toujours des rénovations importantes de groupes scolaires, avec la poursuite de la sécurisation de nos écoles,

  • En 2018 on espère pouvoir entamer les travaux d’un futur Astropole, et réaliser l’extension des vestiaires du stade Beaucamp, (il est plus que temps)

 

2018, sera bien sûr l’année du démarrage des travaux en Centre-Ville dans le cadre du projet : « Grand Angle »,

sans oublier au nord de la Ville, sur Flers Breucq, le démarrage du nouveau quartier de la Maillerie (ex 3 suisses)

J’arrête là une liste bien sûr loin d’être limitative, car nos projets impactent et concernent tous nos quartiers.

Bien entendu, je le dis et je le répète avec fierté :

Tout cela est rendu possible grâce à notre gestion rigoureuse et à la parfaite maîtrise de nos dépenses de fonctionnement par les élus et surtout par nos cadres et services :

  • maîtrise de la masse salariale qui n’aura augmenté en moyenne que de 0.4 % depuis 3 ans (alors que nous avons intégré dans le budget ville le service des Aînés, procédé au  renforcement de nos effectifs de police municipale et d’ASVP, et intégré toutes les augmentations liées aux évolutions du statut de la Fonction Publique Territoriale)  !

 

  • maîtrise de l’ensemble de nos autres dépenses de fonctionnement qui sont restées en 2017, inférieures à ce qu’elles étaient en 2014 !!!

Cette gestion a permis de dégager des excédents de fonctionnement et de financer en partie sur fonds propres, nos investissements,

  • sans augmentation de la fiscalité locale, avec des taux inchangés depuis 12 ans et qui sont pour la Taxe d’Habitation très inférieurs à la moyenne, à ceux des principales villes de la Métropole.

(les villes de + de 10 000 habitants de la MEL, 60% ont un taux de TH supérieur à celui de Villeneuve d’Ascq).

  • Sans, non plus, de « course à l’endettement » de notre ville.,

Somme toute, nous sommes la démonstration d’une gestion rigoureuse et ferme qui s’interroge sur la pertinence de chaque dépense, qui s’impose une réflexion constante sur  la rationalisation des usages des équipements, qui met en œuvre toutes les mutualisations possibles et réorganisations souhaitables, afin de  maîtriser la dépense.

C’est cette même volonté d’anticipation et de rationalisation qui nous a fait acquérir un nouveau niveau de l’immeuble Mercury, pour poursuivre la réorganisation de nos services administratifs et mieux les mutualiser.

Ces efforts, nous les avons faits tout en maintenant la qualité des services rendus à la population et ce n’était pas chose facile. Je remercie à nouveau nos agents qui nous y ont aidés !

J’espère maintenant que cela sera pris en compte dans le cadre du contrat avec l’État pour fixer l’évolution future de nos dépenses.

Si ce n’était pas le cas, une fois de plus, les communes qui, comme Villeneuve d’Ascq, auront fait preuve de vertu dans leur gestion, seraient gravement pénalisées.

Je crains qu’on n’ait pas fini d’en reparler….

On le voit, notre feuille de route 2018 est bien remplie, signe évident d’«une Ville en Mouvement »

Mais je ne peux en rester là sans souhaiter que 2018 puisse nous permettre d’avancer avec la Mel et d’autres partenaires incontournables comme la Région et le Département, sur certains équipements qui méritent plus que notre attention métropolitaine et régionale, comme le Palacium et la Rose des Vents,

ou encore des investissements privés qui ont toujours besoin d’une impulsion politique forte pour passer du niveau de projets à celui de réalités.

La feuille de route villeneuvoise est dense et beaucoup de ces projets ont besoin du soutien fort de la Mel. Même sans la présence, ô combien appréciée du Président Castelain, j’aurais cité quelques chiffres qui montrent combien nous avons besoin d’une Métropole forte à nos côtés.

La Mel aujourd’hui, c’est, en dehors de toutes ses actions et travaux dans nos quartiers,

50 millions d’euros pour le projet Grand Angle

– 7.7 millions d’euros sur le Pont de bois

– près de 2 millions d’euros sur le quartier d’Annappes

– 3.4 millions d’euros pour nos programmes voirie sur le quartier Résidence

A ce stade, il me faut rappeler qu’en ce début d’année, la Mel va commémorer ses 50 ans. Pour ma part, j’y ai vécu quarante et une années, ce qui me rend tout à la fois fier et heureux, d’avoir pu ainsi œuvrer au bien commun dans la diversité qui était la nôtre.

Alors, Cher Damien, merci, merci de continuer d’être à nos côtés, comme nous serons et comme je serai aux tiens.

Mesdames et Messieurs, Mes chers concitoyens,

Voilà pour ce qui est d’un bilan 2017 et de perspectives 2018. Croyez, moi pour arriver à cette description d’un travail collectif immense, j’ai du élaguer, résumer ou m’imposer de ne pas citer des dossiers et des actions importantes.

Ce type d’exercice est nécessaire en Démocratie, mais il l’est aussi, dans tous les aspects de la vie :

Victor Hugo l’a parfaitement résumé en disant :

« Le passé amène l’avenir »

C’est le cas pour l’Europe dont la construction, certes difficile, s’appuie sur son passé, ses malheurs mais aussi ses richesses.

C’est le cas pour la France dont aucun Président actuel ou passé n’est ni seul responsable de ses difficultés, ni a contrario, seul auteur de ses réussites.

Dans les deux cas il y a des continuités qu’il n’est pas juste de nier.

C’est le cas de Villeneuve d’Ascq que j’ai contribué à développer et dont je veux aussi rappeler ce que notre ville était en 1977 au regard de ce qu’elle est aujourd’hui.

J’aurai pu alors, en 1977 (et plus tard), comme d’autres, accepter de n’être plus qu’un quartier de Lille avec, « en échange », un mandat de député ou de sénateur socialiste.

Je m’y suis toujours refusé car mon choix a toujours été, est et sera toujours Villeneuve d’Ascq.

C’est le cas enfin de la CUDL devenue MEL qui, en 50 ans, avec ses générations d’élus et d’agents, ses 5 Président(e)s est passée du statut de Syndicat intercommunal à celui de grande Métropole Européenne.

Voilà, Mesdames, Messieurs, mes chers amis, ce que je voulais vous dire en ce dimanche 14 janvier 2018.

Permettez-moi, pour terminer, de vous adresser à toutes et à tous ici rassemblés,

– des vœux de santé conservée ou retrouvée,

– des vœux de sérénité avec un sens avéré des valeurs Républicaines, une capacité à hiérarchiser les problèmes et les enjeux, pour ne pas se disperser en oubliant l’essentiel,

            -des vœux d’amitié et d’amour.

Souhaitons-nous, malgré les crises et les actes de guerre, une foi solide, envers et contre tout, en un avenir meilleur grâce à notre travail et à notre engagement collectif.

Ce sont ces vœux que je voulais vous adresser en ce 14 janvier 2018, ici, depuis l’Hôtel de Ville de Villeneuve d’Ascq.

C’est ce message d’espoir, l’expression d’une détermination intacte au service de mes valeurs et de ma ville que je voulais formuler à votre intention ce matin, une fois encore

Alors, Mesdames et Messieurs, et pour terminer mon traditionnel discours permettez moi de nous offrir ces mots de Marc Aurèle, dernier grand empereur Romain (né en 121 et mort en 180)

« Que la force vous soit donné de supporter ce qui ne peut être changé,

le courage de changer ce qui peut l’être,

et surtout la sagesse de distinguer l’un de l’autre !»

 

Mesdames, Messieurs, Mes chers concitoyens

Chers amis,

 

A toutes et à tous

Bonne année 2018

 

Gérard Caudron

14 Janvier 2018

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=6090