Carnet du mardi 13 octobre 2009

Jean Jaurès l’a écrit :

« Le courage c’est de comprendre sa propre vie,

le courage, c’est d’aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille,

le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel »

Tout est là, résumé, dans ce que peut se souhaiter à lui-même tout « honnête homme » (au sens classique du terme) tant en ce qui concerne son propre être qu’en ce qui concerne le moteur de son action politique.

Toute ma vie, j’ai essayé de comprendre ma propre vie, une vie que j’aime avant que la mort n’arrive un jour et que j’aimerais le moment venu savoir regarder d’un regard tranquille et serein parmi mes amis et ma famille.

Et je repense en cet instant à l’émission de dimanche de Michel Druker qui recevait un Frédéric Mitterrand tout en humanité et en talent évoquant avec émotion le souvenir de son oncle François Mitterand et l’interview de Bernard Pivot qui lui demandait ce qu’il aimerait entendre dire de Dieu « au moment où… »

Et François de répondre … : « Enfin tu sais… » en espérant l’entendre ajouter : « sois le bienvenu » !

Certains en cet instant ricaneront peut être de cette sensibilité toute automnale de ma part… «  les sanglots longs de violons… » Ils auraient tort…

Car comme l’a dit Jean Jacques Rousseau :

Si « c’est la raison qui fait l’homme, c’est le sentiment qui le conduit. »

Pour maintenant en revenir au week-end écoulé qui m’a vu avec beaucoup d’élus de mon équipe parcourir notre Ville en tous sens, de matchs en matchs, de concerts en concerts, d’expos en théâtre, d’une régate en une marche sportive, d’un loto à une moules-frites…, sans oublier un très riche forum sportif.

  • quatre mots le résument : une belle richesse associative

  • une image l’illustre : des planches à voile sur le Héron

  • un sentiment nous envahit : que de talents de la galerie Gilbert Sailly à la grange Dupire, de l’Espace Concorde à Raoul Masqueliez…

Et puis, dimanche matin, il y avait l’assemblée générale de l’amicale laïque Pasteur – Jean Jaurès, une grande amicale avec des dirigeants compétents et actifs… et un bilan tout à fait impressionnant !

Un journaliste avait le matin même voulu sans doute « me savonner la planche » en disant que j’avais souhaité la peau du Président LOPEZ. C’est bien sûr faux…. et « c’est très petit ».

On ne change pas une équipe qui gagne et qui donne avec cette amicale un vrai rayonnement à notre ville dans plusieurs de ses dimensions.

On le verra, une nouvelle fois, dès dimanche prochain à Concorde avec la Foire aux Livres.

Il y a une semaine déjà, on me suspectait « de trahir » mes électeurs en échange d’une Vice Présidence à la Région… comme si j’étais « achetable »…

Mais que leur ai-je donc fait à part mon refus de me plier aux circonvolutions qui caractérisent la plupart des relations entre le monde politique et les médias ?

Je l’ai dit et je le répète une nouvelle fois : l’important pour moi est davantage de faire que de faire savoir, d’atteindre les objectifs que je nous ai fixé pour notre ville que d’être populaire.

Et on verra ma pugnacité sur la mise en oeuvre de « la ville nouvelle renouvelée » telle que s’y est engagée Martine AUBRY et ce, quelque soient les lourdes contraintes budgétaires qu’on nous annonce…. en particulier avec ce terrible coup que le gouvernement va nous porter en supprimant la taxe professionnelle.

Mauvais coups du gouvernement, déficit abyssaux, mauvaises politiques… et pourtant, faute sans doute d’alternative crédible, une bonne santé de l’UMP qui, une nouvelle fois, arrive en tête à Poissy continuant ainsi une série quasiment ininterrompue de succès électoraux, et ce, malgré le chômage, la misère, l’injustice, l’écrasement des classes moyennes… (j’en passe et des meilleurs).

Alors, …. oui alors ?

Continuons à travailler, à réfléchir et à agir là où l’on est… C’est ce que je fais avec toutes celles et tous ceux qui partagent ma philosophie

« Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout pour bien travailler au service de tous… »

Une seule condition est posée : partager les mêmes valeurs, en particulier celle de la laïcité, qui plus qu’une philosophie est devenue aujourd’hui la condition de base incontournable d’une vie en commun sans laquelle nos sociétés coureraient aux violences et aux affrontements les plus graves.

Les amicales laïques en restent des moteurs et les associations des creusets.

Alors pourquoi voudrions nous « les contrôler »… comme l’ont trop souvent fait les partis politiques ?

C’est cela aussi qui fait la différence de « Rassemblement Citoyen » :

respecter les autres et leurs différences.

Pour terminer avec une nouvelle qui a réchauffé bien des coeurs il y a quelques jours : le Président OBAMA a reçu le Prix Nobel de la Paix… un peu pour ce qu’il a fait depuis un an, beaucoup sans doute pour l’ ESPOIR qu’il continue d’incarner.

Et même si comme l’a écrit le comte de LAUTREAMONT

 

« Le doute est un hommage rendu à l’espoir »

 

Ne doutons pas trop de nous même et n’ayons pas peur.

Dans un monde de crise avec à l’horizon tant de périls… le temps est plus que jamais à l’action et au courage… en s’appuyant aussi pour cela sur le respect des autres, la civilité et l’expérience des plus anciens.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=431