Carnet du 20 octobre 2009

Aujourd’hui 20 octobre, j’achève à Leers ce soir ma tournée des 8 territoires de LMCU, un périple qui m’a fait rencontrer quelques 79 communes, leurs maires, adjoints et services pour réexpliquer notre politique logement, répondre à leurs questions et entendre leurs projets.

Il faut dire que l’enjeu est de taille avec 40 000 demandes de logements en instance, un patrimoine social de 115 000, dont plus de 10 000 à réhabiliter, des dizaines de milliers de logements anciens « potentiellement indignes », des déséquilibres sociaux insupportables entre les communes.

D’où notre politique décidée le 5 novembre 2008 :

  1. construire d’avantage, 6000 logements par an tout en réhabilitant l’existant, en utilisant mieux l’espace disponible, avec une politique foncière renforcée avec l’EPF et une aide à l’accession sociale.

  1. assurer une réelle mixité avec, dans tous les programmes, 30% de logements sociaux et très sociaux (PLUS – PLAI), des logements pour les jeunes, les étudiants, les personnes vieillissantes et personnes handicapés.

  1. bâtir un habitat durable basse consommation accompagné d’une meilleure utilisation de l’espace en lien avec l’économie et les transports pour « le neuf » mais aussi pour « l’ancien ».

  1. développer la solidarité à travers des structures d’urgence sociale (et autres) en répondant à des besoins spécifiques tout en luttant contre toutes les formes d’indignité et de misères.

Ces objectifs sont particulièrement ambitieux en cette période de crise et on ne pourra les approcher qu’avec des efforts budgétaires conséquents de LMCU et de l’Etat et aussi des partenariats renforcés à tous les niveaux.

J’essaie d’y apporter ma modeste contribution…

Vingt octobre 2009 toujours, l’heure est à la grève à la SNCF, aux expressions de désespoir à France Télécom, aux débuts des vaccinations H1N1 et « aux règlements de compte à OK Clearstream »…. sans oublier les coups portés aux collectivités et un budget 2010 de l’Etat qui s’annonce « parfaitement irresponsable ».

Les français commencent à s’en rendre compte et ce ne sont pas les victoires de l’UMP qui prouvent le contraire. Elles montrent simplement que les citoyens n’entendent pas aujourd’hui de propositions alternatives. (même JF Copé le dit)

Et là aussi, on le mesure : les injures comme les petites phrases, les campagnes et les polémiques sont inaudibles au plus grand nombre, ce qui n’empêche pas leurs auteurs de se déconsidérer et leurs victimes d’en souffrir … et cela même si comme l’a écrit François GUIZOT :

«Les injures suivent la loi de la pesanteur. Elles n’ont de poids que si elles tombent de haut »

Personnellement, j’en entend tous les jours… et j’en lis … qui vraiment viennent de très bas…

J’en arrive même « à plaindre leurs auteurs »…

Alors oui, tout simplement, je travaille et on travaille !

Je travaille et on travaille sur tous les dossiers de développement durable : politique des achats, gestion des déchets, de l’énergie, de l’eau, des transports et véhicules plus économes, des bio-diversités renforcées, avec demain un bilan carbone, des réflexions élargies et des aides plus adaptées.

Je travaille et on travaille sur la rénovation et le « ravaudage » de notre Ville, de ses espaces et de ses logements.

Je travaille et on travaille sur nos services publics, la communication et de nouvelles relations citoyennes.

Je travaille et on travaille sur l’optimisation de nos moyens pour combler le fossé entre les besoins et nos moyens.

A ce propos il faut rappeler que pour éviter la « catastrophe financière annoncée » telle que trouvée à notre arrivée en mars 2008, on ne devrait pas en 2009 dépenser, en frais de personnel, davantage que ce qui avait été dépensé en 2007 et ce, malgré les hausses nominales de salaires (certes modestes) et celles liées aux déroulements de carrières des agents territoriaux.

On sera toujours, fin 2009, à moins de un million d’euros que ce qu’avait inscrit l’ancien maire à son budget 2008.

Il aura fallu une vraie mobilisation collective de tous, agents, services, élus pour arriver à ce résultat qui nous permet de préparer un budget communal 2010 dans des conditions acceptables… un bel exemple pour l’Etat UMP qui va endetter la France, une nouvelle fois, de 140 milliards d’euros en fonctionnement courant.

Un scandale d’Etat pour nos enfants qui vont devoir payer « nos » dettes…

Mais bien sûr, pas question pour l’UMP de desserrer le « bouclier fiscal »… (« les amis de leurs amis sont leurs amis »)

Dans ce domaine aussi, comme pour l’environnement il faut méditer ce proverbe indien qui dit : « La terre n’est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent »… (et certains devraient être HONTEUX de l’état dans lequel on va leur rendre).

On comprendra mieux que mon engagement de 2006 « mon choix, c’est Villeneuve d’Ascq », à Villeneuve d’Ascq comme à LMCU n’a pas bougé d’un pouce…

Ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser aux élections régionales mais certes pas à la manière d’un « politicien classique ».

Mais sans doute est-ce trop demander à certains qui s’emploient à essayer de faire croire le contraire…

J’en terminerai aujourd’hui par 2 dernières citations, une de Jean Jaurès que j’aime bien et qui constitue une de mes « lignes de vie »… et une autre « de bon sens » de Louise d’Epinay dont j’essaie, pour mon travail, de réduire les tristes réalités qu’elle soutend

 

« C’est en allant vers la mer que le fleuve reste fidèle à sa source »

Jean Jaurès

« On voit le passé mieux qu’il n’était, le présent pire qu’il est, on espère l’avenir mieux qu’il sera »

Louise d’Epinay

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=427