HANDICAP ET DIFFÉRENCE

S’il est une caractéristique dont Villeneuve d’Ascq est particulièrement fière, c’est bien sur son territoire la densité de structures, d’équipements et de services destinées aux citoyens handicapés et ce, quelque soit la nature du handicap et l’âge de celui ou de celle qui en souffre.

 

Si on ajoute à cela la bonne intégration de ces citoyens dans les services publics, scolaires et sportifs, l’obsession permanente de l’accessibilité, des logements adaptés, un métro praticable en fauteuil, de grandes compétitions d’handisport au Stadium, un très bon club de basket en fauteuil, les derniers jeux mondiaux du sport pour personnes handicapées, et même une école de cirque et une école théâtrale, oui, vraiment les raisons de fierté ne manquent pas !

 

Pour la petite histoire si un des grands Maires récents de Roubaix, André Diligent, était Villeneuvois, c’est qu’il habitait face à une maison pour adultes handicapés que fréquentait sa fille et dont il présidait aux destinées.

 

Nous n’avions pas la même étiquette politique mais nos relations, un peu à cause de cela sans doute, étaient d’une très grande qualité.

 

D’une manière plus générale, et au-delà de Villeneuve d’Ascq, si l’accueil des personnes handicapées est un acte de solidarité et de justice, c’est aussi, sinon surtout, un réel facteur d’enrichissement collectif.

 

Vivre non loin ou plus près de personnes vivant avec un handicap oblige chacun à regarder sa vie d’une manière différente, tout en apportant à la vie de tous un « plus » qui en terme de lien social est inestimable.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1148