GHETTO

Un ghetto est, depuis le premier d’entre eux, le résultat d’un double mouvement :

 

– la concentration en un même lieu de personnes à “caractéristiques semblables” et de nos jours, souvent, de personnes en difficultés.

– la fuite loin de ce lieu des personnes qui ont le désir de le quitter… et qui en ont les moyens !

Avec une réelle prise de conscience, accompagnée de mesures relativement simples, pas trop coûteuses et surtout de bon sens, on peut éviter la constitution d’un ghetto.

 

Quand un ghetto s’est constitué, chacun le sait, il est beaucoup plus difficile de le supprimer… car il est, en plus du reste “dans les têtes” de ceux qui y vivent et surtout de tous les autres qui l’entourent.

 

Pour éviter les ghettos, depuis de nombreuses années, je propose une solution simple en complément des 20% de logements sociaux aujourd’hui imposés aux communes : l’élévation du plafond de ressources des demandeurs de logements sociaux quand la ville dépasse les 30 % puis les 40 %, et même, comme Villeneuve d’Ascq, les 50 %.

 

C’est une condition tout aussi indispensable que le plancher des 20 % si on veut assurer la mixité sociale dans les quartiers et dans les villes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1142