ÉNERGIE

Notre planète consomme aujourd’hui 10 milliards de TEP (tonne équivalent pétrole).

 

D’ici 40 ans, la croissance des pays développés et en voie de développement, même accompagnée d’économies d’énergie, nous conduira à un besoin de 20 milliards de TEP au minimum.

 

Or, aujourd’hui, les 10 milliards de TEP sont couverts, à hauteur de près de 90 %, par des combustibles fossiles.

 

D’ici 40 ans on ne peut imaginer ni le maintien de ce pourcentage ni même son maintien en valeur absolue.

 

Il risque donc de nous manquer plus de 10 milliards de TEP ce qui nous impose dès maintenant : un, de développer les énergies renouvelables et d’y mettre les crédits nécessaires; deux, de mieux gérer le nucléaire en traitant la question des déchets avec une recherche accrue; et trois, d’accélérer la recherche sur l’énergie de fusion (ITER)

Il faudra surtout modifier nos habitudes de vie et de déplacements pour économiser l’énergie sous toutes ses formes.

 

C’est un enjeu majeur, peut être même “l’enjeu majeur” de ce siècle : en 2050, aurons-nous les ressources énergétiques nécessaires à la vie des 12 milliards de terriens qui peupleront alors notre planète bleue ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1106