CHIRAC JACQUES

Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois ! C’était en mai 1981 à l’Élysée. Un peu gauche, tout en hauteur, presque timide, il assistait, comme moi, à l’intronisation du Président Mitterrand… Dieu sait à quoi il rêvait alors…

 

En mai 2002, 21 ans plus tard à l’appel des socialistes défaits, j’ai failli voter pour lui… mais dans l’isoloir, c’est son bulletin déchiré que j’ai finalement glissé dans l’enveloppe… et aujourd’hui encore je ne le regrette pas.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=1060