Carnet n°823 du 5 juillet 2024

APRES DEMAIN… PLUS OU MOINS DE CHAOS  ?

C’est le 10 juin dernier, au lendemain des élections européennes et de la décision pour le moins aberrante (pour ne pas dire pire) du Président Macron de dissoudre l’Assemblée Nationale 

sans, d’ailleurs, de nouvelle raison nationale et encore moins de raison constitutionnelle pour cela…, 

une décision présidentielle prise et annoncée « à la mode » d’un pré ado qui veut se distinguer (sinon exister), voire « à la mode » de l’enfant qui chante par la voix d’Alain Souchon « J’ai dix ans… je sais que c’est pas vrai… mais laissez-moi rêver que j’ai 10 ans… »

   C’était donc le 10 juin dernier que j’avais ainsi titré mon 819ème carnet  :  « Demain le chaos ! »

Vingt-cinq jours plus tard, aujourd’hui 5 juillet, la question qui se pose, le chaos s’étant depuis, comme je l’avais craint, considérablement amplifié…, 

à l’avant-veille donc, ce dimanche 7 juillet, du 2ème tour des élections législatives, 

la question, disais je, peut ainsi se libeller  : « Plus ou moins de chaos… demain ? » vu que, depuis le 10 juin, le chaos est là… et bien là

Je n’en dirai aujourd’hui pas beaucoup plus, ayant décidé et annoncé que je ne commenterai pas les résultats de ces élections législatives avant d’avoir eu le temps de me reposer un peu pour avoir ensuite celui d’y réfléchir sereinement 

avant donc de dire clairement ce que je pense de la situation de notre pays et de ma Ville aujourd’hui et demain 

et donc de « mesurer l’utilité » qui peut encore être la mienne dans les mois qui viennent … 

soit pour aider mon équipe à aller à mes côtés jusqu’en mars 2026, 

soit pour l’aider à préparer « l’après Caudron » en « tirant ma révérence le 27 février 2025 », le jour donc de mes 80 ans… 49 ans tout juste après avoir siégé pour la première fois dans le Conseil Municipal de Villeneuve d’Ascq

   « Etre ou ne pas être »… utile ?… 

telle est la question !

et vus les divers « scénarios » politiques débattus par les « politiques » de toutes couleurs et les analystes de tous poils qui occupent nos écrans de télévision… au moins jusqu’à ce vendredi à 24h… avant de laisser la place (comme il y a une semaine) aux guerres en Ukraine, au Moyen Orient, en Afrique et potentiellement en Asie, voire ailleurs sans oublier les incertitudes américaines toutes complètement ignorées depuis une semaine, 

   je pense malheureusement que dimanche soir, nous n’aurons que le choix entre trois expressions pour qualifier la situation qui nous attend, entre « le pire », « le moins pire » et le « plus pire »…

Je l’ai déjà plusieurs fois répété :

Dans ma longue vie, j’ai connu des crises, voire des très graves crises…, mais un tel chaos… je n’en ai jamais connu !

    Si le Président Macron rêvait, depuis sa tendre enfance, de laisser son nom dans l’Histoire…  c’est donc gagné pour lui ! 

Mais maintenant, il va vivre, dans les mois qui viennent, une situation pire que celle qu’avait connu François Hollande en 2017 et qu’il avait contribué à lui créer… 

   Il en est « d’autres », de ces responsables politiques sur tous les bords, qui repenseront à la légende de Faust qui « vendit son âme au diable » pour « gagner » quelques années de plus 

avant que Méphistophélès revienne, à leur issues… chercher son dû, son âme, pour le compte de Lucifer…

Ce qui est sûr… c’est que, moi, je ne l’ai jamais fait et que je ne le ferai jamais…, 

conscient par ailleurs et je le redis aussi comme Charles Aznavour 

    « qu’il faut savoir quitter la table… sans s’accrocher l’air pitoyable et partir sans faire de bruit… »

   J’en connais plus d’un(e) qui devraient se rappeler ces mots… et ces réalités…

Je m’arrêterai là pour ce vendredi soir…

  en espérant, de tout mon cœur, que nous sortirons du mieux possible de ce chaos, plutôt que le voir empirer ce dimanche 7 juillet 2024 à 20h, 

et en espérant que « des portes et fenêtres se seront ouvertes » permettant d’espérer le voir diminuer d’ampleur… 

et si j’avais un très modeste conseil à donner à celles et ceux « qui seront alors aux manettes », 

je rappellerai cette formule de Rassemblement Citoyen… ce modeste Mouvement que j’ai créé en 2002 :

                           « Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout pour travailler ensemble au service de tous. »

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=9901

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com