Cérémonie des Vœux aux Villeneuvoises et aux Villeneuvois : 12 janvier 2020

Dimanche 12 janvier 2020
Hôtel de Ville de Villeneuve d’Ascq
Cérémonie des Vœux aux Villeneuvoises et aux Villeneuvois

Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants des structures qui se dévouent (et je pèse mes mots) dans des conditions difficiles à tous les niveaux pour assurer notre sécurité, membres de la Gendarmerie, de nos Armées, de la Police Nationale, de la Police Municipale, des ASVP, agents de prévention et d’éducation spécialisée, toutes et tous femmes et hommes que je veux saluer et remercier en premier lieu aujourd’hui,

mesdames et messieurs les membres de ce que l’on appelle communément les « Corps Constitués » qui représentez fièrement nos grandes Administrations Nationales, Régionales et Locales, dont celles de Villeneuve d’Ascq,

mesdames et messieurs les représentantes et les représentants de notre Vie Associative, si riche d’activités et de militantisme, une Vie Associative qui constitue à Villeneuve d’Ascq une partie essentielle de ce que nous appelons notre différence, une différence qui fait notre force, la différence d’une « Ville en Mouvement »,

mesdames et messieurs les représentantes et les représentants du monde de l’Enseignement, de l’Éducation, des Grandes Écoles et de l’Université, de la Recherche, de la Santé, de la vie Économique et Commerciale, du monde Sportif, de la Culture et de celui de l’Action Sociale, de la Solidarité, de l’Humanisme sous toutes leurs formes et dans tous les aspects de la vie,

monsieur le Président Castelain, cher ami, toujours fidèle,

mesdames et messieurs les élus de communes voisines, de la Métropole Européenne de Lille, du Conseil Départemental, du Conseil Régional et de notre Conseil Municipal,

Monsieur le Général Cazenave, Mesdames et Messieurs les Commissaires et Commandants, présents ou représentés, Messieurs les Maires et élus honoraires, Messieurs les Maires honoraires de Villeneuve d’Ascq et de Lezennes, Messieurs les Consuls, Monsieur le Représentant de l’ordre de la Légion d’Honneur, Monsieur le Député de la 2ème circonscription Hugo Bernalicis, Madame Audrey Linkenheld,

mesdames et messieurs les Conseillers de Quartiers et Conseillers du Conseil des Jeunes, dirigeants de l’Office Municipal des Sports et membres du Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale,

mesdames et messieurs les anciens élus Villeneuvois que je veux mettre particulièrement à l’honneur en cette année 2020, année du cinquantenaire de la Nouvelle Ville de Villeneuve d’Ascq née le 25 février 1970 de la fusion de Flers, Annappes et Ascq,

Mesdames, Messieurs, Mes chers concitoyens,

Cher(e)s ami(e)s,

Nous voici donc à nouveau réunis en ce dimanche 12 janvier 2020 à l’Hôtel de Ville de Villeneuve d’Ascq pour une cérémonie traditionnelle et conviviale, la cérémonie des vœux,

une cérémonie qui marque un moment annuel important dans notre calendrier Républicain,

un moment surtout, en cette année 2020, où je veux nous souhaiter, en des temps particulièrement difficiles, incertains et porteurs de dangers de toutes natures, l’énergie, la force, l’enthousiasme et une capacité d’espérance, des qualités indispensables pour réussir à transformer nos vœux en réalités.

Quel bonheur, oui quel bonheur pour moi, en ce 12 janvier 2020, de vous voir aussi nombreux en notre Hôtel de Ville.

Merci donc d’abord à vous toutes et à vous tous d’avoir, une fois encore, répondu à notre invitation pour vivre avec nous une cérémonie dont l’importance dans sa dimension conviviale et humaine n’échappe à personne.

Si, comme chaque année, le discours écrit que je vais prononcer, un des rares discours que j’écris, préférant généralement, chacun le sait, le « mouvement du verbe qui va et rebondit sur mon auditoire », (comme j’aime à le dire),

oui donc, disais-je, si ce discours écrit est né, comme chaque année, au fil de mes idées et de mes pensées,

si ce discours de vœux pour l’année 2020 restera, comme celui des années précédentes, marqué du sceau de l’enthousiasme,

il aura, en ce 12 janvier 2020, une teneur particulière car il précède de quelques semaines la fin d’un mandat municipal et donc les dates où, vous, citoyen(ne)s désignerez celles et ceux qui vous représenteront pour un nouveau mandat de 6 ans de 2020 à 2026.

N’étant pas à mon premier discours du genre, je sais que l’exercice du discours des vœux en cette période électorale n’est jamais simple et qu’il me faut le millimétrer.

Pas question, en effet, pour un Maire de trop parler de ce qui s’est fait en 2019 dans la Ville et encore moins bien sûr de ce qu’il a fait durant 6 ans.

Pas question davantage pour moi de parler de ce que j’aimerais encore faire en 2020 et au-delà si je suis élu le mois prochain.

Cela pourrait être assimilé à un discours de campagne électorale et c’est pourquoi je ne le ferai pas.

C’est donc uniquement de Villeneuve d’Ascq, des Villeneuvoises et des Villeneuvois, dont il sera question dans mes propos en ce 12 janvier 2020, de leur part dans la réussite de notre ville, de l’engagement citoyen villeneuvois pour continuer en cette année du cinquantenaire de Villeneuve d’Ascq à faire d’une Ville Nouvelle de la fin des années 60 du XXème siècle, une vraie Nouvelle Ville du XXIème siècle en s’appuyant toujours autant sur ses racines profondes, sur ses habitant(e)s massivement engagés dans un tissu associatif incomparable,

des Villeneuvois(e)s riches et fier(e)s de leurs diversités, en âges, en origines, en fonctions, en talents, en situations,

des Villeneuvois(e)s fiers et heureux d’être Villeneuvois(e)s,

des Villeneuvois(e)s dont l’ambition et le dynamisme sont heureusement toujours là en cette année 2020.

Car même si les crises perdurent qui désespèrent certains, en isolent d’autres, si elles renforcent des égoïsmes et des replis sur soi, voire des incompréhensions, des impatiences et des colères, une très grande majorité d’entre eux veut toujours plus de réussite pour leur ville assortie d’une place solide au sein de la Métropole Européenne de Lille et de la Région des Hauts de France.

Oui, on l’aura compris, mes vœux pour 2020 sont d’abord et avant tout des vœux d’une ville pour notre ville, des vœux des Villeneuvois pour tous les Villeneuvois !

En ce début 2020, la fierté du travail accompli, la détermination et l’enthousiasme pour l’Avenir sont en effet la fierté, la détermination et l’enthousiasme d’une collectivité citoyenne laïque et Républicaine qui transcendent les différences et qui dépassent, sans les nier, les différences de celles et de ceux qui ont été, qui sont et qui seront élus pour la représenter,

de Jean Desmarets et ses équipes de 1970 à 1977,

de moi-même et de mes équipes de 1977 à 2001,

de Jean Michel Stievenard et de son équipe de 2001 à 2008,

de moi-même à nouveau et de mes équipes de 2008 à 2020,

et de celle ou celui avec son équipe que les Villeneuvois choisiront les 15 et 22 mars prochains.

Cet hommage, je me devais de le faire à cet instant de ma vie,

de dire ma fierté de ce que j’ai pu faire en tant que modeste maillon d’une longue lignée commencée d’ailleurs à Flers, Annappes et Ascq bien avant la naissance en 1970 de la nouvelle ville de Villeneuve d’Ascq,

de dire aussi, en cet instant de ma vie, ma fierté et de parler des bonheurs que cela m’aura apportés sans pour autant oublier tout ce que cela m’aura coûté et tout ce qui m’aura blessé.

C’est donc à Villeneuve d’Ascq et aux Villeneuvois ainsi qu’à tous les amis présents des communes et collectivités qui nous entourent,

à notre ville en tant qu’entité et à ses habitants en tant qu’acteurs, qu’à travers vous qui les représentez une fois encore, je veux, en ce 12 janvier 2020, présenter mes vœux avec tout mon cœur, toute ma détermination et tout mon enthousiasme.

A ce stade de mon discours, on m’autorisera à élargir mon propos en souhaitant au Monde et à l’Espèce Humaine qu’ils cessent de se détruire en gaspillant leurs et nos ressources, en polluant les sources même de la vie, en massacrant celles et ceux qui ne partagent pas les mêmes idées, les mêmes religions, la même eau ou les mêmes terres quand ce n’est pas pour moins que cela…

La survie même de l’espèce humaine en dépend et dépendra de ce que nous ferons ou ne ferons pas durant la décennie 2020 / 2030.

Oui, mesdames et messieurs, mes chèr(e)s concitoyen(ne)s que 2020 voit les haines et les intégrismes régresser, l’intelligence humaine progresser, les nihilismes démoniaques disparaître.

On peut et il faut toujours souhaiter que cela change en espérant que cela changera… et donc faire tout ce qui est en notre pouvoir pour y arriver.

C’est, qui peut encore en douter, un difficile combat mais il n’est de combats perdus d’avance que ceux que l’on décide de ne pas mener.

J’en terminerai enfin par des vœux plus personnels avec des mots simples et sincères.

Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens, chers amis,

Bonne année à vous toutes et à vous tous qui vivez et qui œuvrez dans votre diversité avec les mêmes envies, les mêmes inquiétudes et heureusement les mêmes espoirs !

Souhaitons-nous mutuellement de la sérénité, un sens avéré des valeurs Républicaines, une capacité à hiérarchiser les problèmes et les enjeux pour ne pas trop nous disperser en perdant de vue l’essentiel.

Souhaitons-nous des amis, de l’amour, le moins de solitude possible, la meilleure santé possible et tous les petits bonheurs qui font de grands bonheurs.

Souhaitons-nous une foi solide en un avenir meilleur grâce à notre travail et notre engagement collectifs, en mettant toujours et partout l’humain au cœur de tout !

Mesdames, Messieurs, mes cher(e)s concitoyen(ne)s, mes cher(e)s ami(e)s,

Des vœux en forme d’acte de foi dans l’avenir et d’expression d’une détermination intacte au service de mes valeurs, un acte de foi et une détermination tels qu’exprimés par le philosophe Henri Bergson « L’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons en faire ».

Mesdames et Messieurs, mes cher(e)s concitoyen(ne)s, mes chers ami(e)s, à vous toutes et à vous tous,

En 7 mots simples :

UNE TRES BELLE ET BONNE ANNEE 2020 !

Gérard Caudron

Maire de Villeneuve d’Ascq

en ce 12 janvier 2020

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=7551