Carnet n° 403 du 23 mai 2016

Malgré tout …

 

Aujourd’hui 23 mai 2016 j’avais bien des raisons d’ouvrir et de consacrer largement mon 403ème carnet, comme d’ailleurs les précédents, aux situations nationale et internationale.

 

Malgré tout, j’y reviendrai plus tard, j’ai fait le choix d’une « ouverture locale » beaucoup plus gaie

avec, en particulier, après une semaine très active sur nos dossiers villeneuvois, un week-end sportif et festif  hors du commun :

 

« Excusez du peu » (comme on aime à le dire) :

 

  • Nos « super nanas » (je préfère ce terme à celui utilisé par leur club) qui gagnent contre Montpellier le titre de Championnes de France de rugby féminin.
  • Après l’Euro Cup de l’ESBVA en 2015, les succès et les médailles du VARS ainsi que la montée continue de nos footballeuses,
  • on peut le dire et les en remercier : Villeneuve d’Ascq, ville sportive est particulièrement celle du sport féminin en terme de performances nationales comme l’est par ailleurs le handisport, dont, bien sûr, le foot fauteuil et d’autres athlètes bien connus….
  • La nuit des Musées qui a vu des milliers de citoyens se précipiter et y goûter les joies du Terroir en sa ferme, de la science au Forum du même nom, de l’archéologie à Asnapio, du Musée de plein air, du Château de Flers et de la Ferme d’en Haut sans oublier bien sûr le LAM et Modigliani qui n’en finit pas de battre des records ….
  • Au Stadium, le championnat de France 2016 des clubs Élites d’athlétisme
  • La fête de la Nature (sous la pluie) et celle du Vélo à la Ferme du Héron
  • Le championnat national individuel mixte de gymnastique artistique FSCF au Palacium
  • Nos clubs de football sur leurs stades,
  • Un marché de créateurs au LCR Zola
  • Un vide-grenier « mouillé » à la Haute Borne,
  • Une AG du Centre Social du Centre Ville toujours actif malgré ses difficultés financières
  • Une belle exposition en hommage à Nelson MANDELA
  • Des animations familles
  • Et pour terminer une liste, sans doute incomplète, un Espace Concorde « plein à craquer » pour un grand spectacle de l’Association Chrysalide sur le thème : « Ensemble pour notre planète ».

 

Oui je le disais en ouverture de cette liste « excusez du peu » sachant que nous devons tout cela à une vie associative villeneuvoise très active, à une ouverture maintenue sur l’extérieur (à l’heure où beaucoup de communes se referment sur elles mêmes) et à des aides importantes de la ville en terme de subventions diverses (que l’on nomme « aides supplétives »).

Par exemple, et je le dis sans le regretter vu son succès, le coût pour la ville du Gala de Chrysalide est évalué à 10 900 euros.

C’est tout cela qui nous aura évité de devenir une ville banlieue grise, sans attrait… Sinon pire.

Car si les moyens mis par la ville sont importants, l’effet multiplicateur des actions des bénévoles associatifs l’est davantage encore.

 

Si les élues de l’extrême droite villeneuvoise qui dénoncent et qui votent contre toutes les subventions et les aides aux associations qu’elles qualifient toutes de « clientélistes » venaient, au moins une fois, voir leur travail… Peut-être changeraient elles d’opinion… Mais j’en doute… Car pour l’extrême droite, quels que soient les domaines, l’important n’est pas « l’opinion » mais l’objectif de conquête du pouvoir… Et pour cela tous les moyens sont bons !

La stratégie des extrêmes droites en Europe et au-delà, celle des néo-fascistes voire des néo-nazis est partout la même : il faut exacerber les tensions, appuyer sur tout ce qui fait mal, mentir sans vergogne, dire n’importe quoi pour plaire à chacun(e)s jusqu’à ce que les suffrages universels leurs soient favorables… Une fois en place, le 20ème siècle nous l’a montré…, ils y restent et il faut des millions de morts pour les en déloge !

 

Le dernier exemple en date, après les succès du FN en 2014 / 2015, le risque majeur de voir Madame Le Pen, non seulement au 2ème tour en 2017 aux Présidentielles, mais ensuite à l’Élysée,

le dernier exemple en date est l’Autriche dont le leader promet « la grande Allemagne » chère à Adolf Hitler,

tandis que l’ancien Maire de Londres, conservateur, compare l’Union Européenne à ce même Hitler (dont les ventes de Mein Kampf remontent en flèche).

Même aux États Unis le parti Républicain fera campagne pour un D. Trump dont les accents lepénistes sont parfaitement audibles.

Comme au 20ème siècle, le chômage et la crise d’un côté, résultats d’un libéralisme débridé, et le terrorisme islamique, de l’autre, servent de « mur de rebond » et ouvrent aux pires idées une voie royale sur les ruines potentielles de nos Démocraties, de notre République et d’une Union Européenne de la réconciliation qui nous a offert, à ce jour malgré ses défauts, 71 ans de Paix, (de l’inédit sur notre continent depuis des siècles et des siècles).

Est-il encore temps d’arrêter cette descente en spirale mortifère ? … J’aurais du mal à l’affirmer… Même si cela ne m’empêche pas de me battre car : « seuls les combats qu’on se refuse à mener sont perdus d’avance ».

 

Et sans avoir l’outrecuidance  et l’indécence de les mettre sur le même plan (ce que je ne ferai pas) on ne peut pas nier que les erreurs gouvernementales et certaines réactions syndicales particulièrement surdimensionnées « n’arrangent pas les choses » … C’est le moins qu’on puisse dire …

Si « la loi travail », je l’ai déjà dit et je le répète, ne fut pas habile ni sur le fond (en voulant unir l’eau et le feu), ni sur la forme par son « jeu de girouette » … Les excès qu’elle provoque en terme de casse et aujourd’hui de blocages du pays ne peuvent que précipiter la disparition complète du PS et l’arrivée au mieux des UMP/LR dont il suffit de lire les programmes pour voir que dans ce domaine législatif ce qu’ils prévoient est cent fois pire que « la loi El Khomri ».

J’ai dit « au mieux »… Car, à un an des élections présidentielles, personne ne peut dire cela ne « contribuera » pas à mettre la famille Le Pen et leurs acolytes à l’Élysée,… en mai 2017.

 

On le voit, à la lecture de cette deuxième partie de mon carnet, j’aurai bien fait « malgré tout » de le démarrer en parlant de la vie villeneuvoise, de ses plaisirs et de ses petits bonheurs qu’elle nous aura offert durant le dernier week-end même (et j’ajouterai surtout) si cela déplaît aux grincheux et aux forces mortifères pour qui il n’est de fêtes que celles organisées par elles … avec bottes et flambeaux, tambours et drapeaux…

 

Mesdames, Messieurs mes concitoyens, jeunesse de France… Ne l’oubliez pas, pensez-y et réagissez, tant qu’il en est encore temps, c’était en Europe entre 1933 et 1945 … Il n’y a pas si longtemps et nombreux sont encore celles et ceux qui l’ont connu directement ou par témoignage direct !

N’attendez pas à être condamnés de le revivre pour en prendre conscience et réagir.

C’est parfois trop tard et c’est toujours beaucoup plus coûteux en souffrances et en vies.

Lien Permanent pour cet article : http://www.gcaudron.com/?p=4577